(photo avec sourires des très sympathiques Two Door Cinema Club)

Août 2022.

Si on lit les news heure par heure, c’est la déprime totale !

La 3ème guerre mondiale est proche. Les russes sont dingos, l’Ukraine craint, les chinois sont excités et tirent en l’air, les talibans restent fous de rage et leurs meufs prennent cher (remarquez mon style un poil populaire), les anti IVG bavent, le pouvoir s’en prend avec méthode aux chômeurs et aux pauvres et attend la rentrée pour dézinguer les retraites tout en flattant la croupe des super profiteurs dont les trésors atteignent des Himalayas jusqu’alors inconnus. Copains et coquins assurent leurs arrières ?

Ne parlons pas d’inflation record, du climat qui génère des cartes météo rouge foncé, du plastok qui se déverse par camions chaque seconde dans les mers. On vous rajoute quoi ? Des vandales sans cerveau qui attaquent la maréchaussée au mortier, des vendeurs de crack qui règnent sur une partie de Paname où les rats et les travaux interminables sont déjà médaille d’or des J.O. du bazar piteux ? Même Balkany a été libéré de prison, c’est dire si on marche sur la lune. Zappons et écoutons de la (bonne, différente, partinente) musik, lisons, aimons nos proches, mangeons bon et bien : autant attendre la fin du monde un poil détendu !

NB : Heureusement les tchèques, eux boivent de la bière.

Côté musique, quelques propositions de qualité supérieure (pas comme le jambon rose plein de nitrites qui vous fait attraper le vilain crabe mortel… mais comme le prosciutto crudo IGP de nos amis italiens !)

***

Cinéma Paradiso

Joli single des sautillants Two Door Cinema Club. Il est appelé Lucky, le clip est marrant, la musique fraîche, c’est excellent pour le moral. D’ailleurs, leur album qui sort le 2 septembre est intitulé Keep On Smiling.

Thanks guys, we love you.

Twins des Cocteau Jumeaux ?

Comme je suis aussi parfois d’humeur shoegaze dreampop ces jours-ci, je vous recommande le très bel album de Tallies, nommé Patina.

De façon évidente ces canadiens se réclament de ces grands noms des 80’s made in Britain, au son éthéré, aux guitares cristallines avec des chansons portées par une voix féminine elfique.

Robert Smith, Morrissey et Elizabeth Fraser approuvent ce message.

Alexis HK : 5- Les cons : 0

Alexis HK possède une plume futée et maligne, portée par sa voix profonde. Il nous attrape l’oreille et fait remuer le cerveau qui se trouve derrière.

En UN, voilà, une chanson en mode parlé qui déchire les bobos : Bobo Playground où il décortique la bourgeoisie bohême urbaine avec des punchlines à l’acide sulfurique. C’est fort bien vu.

En DEUX, le Tweet, feu à volonté sur ce mode de communication des puissants (genre le blond foldingo qu’on a eu du tant de mal à virer de la Maison Blanche). Le pipotron politique, le charabia sans science ni conscience qui se déverse sur ces réseaux. Donald adorait balancer d’énormes c**** en 280 caractères et aaaargh, il veut revenir au pouvoir. Nooooooooooo !

Rock En Seine approche !

Quatre jours du jeudi 25 au dimanche 28 août plus le mardi 30 ! On fera des heures supp’ avec le sourire. Une riche programmation musclée, rock, pop, électro. Tant de bons et beaux groupes que l’on ne sait qu’à peine penser à ce qu’on pourra voir…

Des animations toujours plus nombreuses, des stands pour s’engager dans de belles causes avec des ONG motivantes, des expositions, des conférences : ce festival cuvée 2022 est prometteur, on croise les doigts et on commence le compte à rebours. Sauf lâcher de missile hypersonique nucléaire avec un graffiti « Vladimir vous souhaite un fin radieuse », on y sera ! A suivre dans ces colonnes (conquises et acquises).

***

Plus que jamais, me reviennent en écho les paroles de Noir Désir (Tostaky) : soyons désinvoltes, n’ayons l’air de rien. Et dire que les mails continuent de pleuvoir frénétiquement même l’été dans notre messagerie Songazine, alors que c’est du ciel qu’une bonne averse nous ferait reverdir le paysage ? Orage, ô désespoir ?

Jérôme « mais si, je reste optimiste ! » V.

Dans le dossier :<< DE STAAT : les hollandais au volant
Share