Feldub musician 740
Cet article est le numéro 5 sur 9 du dossier Banzaï LAB

Continuons l’exploration de Banzaï Lab !

Coup-de-coeur du mois 2017

Focus sur l’excellent dubmaker du label, aka Feldub

L’auteur de ces lignes ayant découvert le reggae parce que The Clash and co. étaient leurs frères d’armes, et le dub grâce notamment à LKJ, cela fait un bail que la musique de Jah lui coule dans le sang !

Et là : écoute de l’EP Class War, qui marque des points dans toutes les cases du jeu Reggae et Dub.

Feldub Classwar EP

Comme le blues, cette musique n’est jamais tout à fait pareille, jamais vraiment différente, à chaque fois lancée dans ses codes : la « vibe » vous l’avez ou pas ! Ici, la source auditive est impeccable, l’internationale rub a dub se reconnaîtra dans le talent de Feldub and his team.

Feldub viendrait de Kingston ou de Notting Hill, on signerait aussi et les six morceaux de l’EP sont parfaits pour de laisser glisser sans heurt, la chaleur de l’été nous y incitant !

Nb : bon sang, mais c’est certain, ne laissez jamais passer trop de temps sans un petit rappel de ce rythme syncopé, ce contretemps sautillant.

Quatre vocalistes sont invités : Kojo Neatness (Jamaïque), Daman (Fr), George Palmer (Espagne), Dawa (France) et c’est un bonheur suave que de les écouter.

Basse, melodica, écho, percussions, cuivres : rien ne manque au cocktail.

Fumez ce que vous voulez, buvez ce qui vous chante, restez sans bouger dans votre jardin sur un transat : Feldub vous veut et vous fait du bien.

Luv to ya all.

Jérôme «Punky reggae party » V.

Dans le dossier :<< BanzaïLab : incubateur de l’art de demainBanzaïLab, Agent Tom Deguitre >>
Share