yuksek

Quand on est rock-critic, c’est vraiment souvent le même scénario !

On reçoit un paquet de trucs, on en aime un ou deux, et à peine les chroniques écrites, crac, une autre fournée vous tombe dessus. Et là, on fait son boudeur, son difficile, son pas content. Oui… ce machin c’est du NNN tout pareil, oui… encore un groupe qui a pompé sur les XXX, et puis pourquoi encore écrire, et patati et patata.

On se trouve toutes les excuses du monde pour ne pas s’y remettre, on frôle l’overdose de sons et on éprouve même une envie de faire une pause…

Mais ce n’est pas possible, l’appétit revient toujours, au bout d’un temps assez court, tel le pervers pépère devant un sex shop, l’envie surgit, irrépressible. De là à faire des raccourcis… je vous vois sourire, petits coquins !

Alors bon, j’ai écouté le nouvel album polychrome de Yuksek, Nous Horizon, au bon moment et, sans délai ni tergiversation, il m’a redonné l’envie.. de partager et surtout de danser, claquer des doigts… Le producteur rémois s’est entouré de beau monde (Roman Rappak du groupe Breton, JS de Juveniles, Chassol, le duo Her, Kim et la chanteuse nu disco Monika)

Coupé en 4 parties, A,B, C et D, ce disque regorge de pépites électro comme « Sunrise », disco comme « Make It Easy », mais s’orne aussi de jolies ballades ( « Make It Happen ») pour l’heure des slows (ha ha, joke !, cela n’existe plus, mais avec une chanson comme celle-ci, waow…).

Belle ritournelle qu’est « Sweet Addiction », suivie d’un « Golden Age  » tout à fait clubbing select, grosses lunettes et cocktails sur la plage.

Un titre un poil plus sombre, « Live Alone » (là ce serait pas mal pour une rupture?), d’ailleurs il nous dit avec douceur « I don’t care », et que c’est « Complicated », pour finir par un « Stay » planant et mélancolique, presque Beatles-esque.

En ré-écoutant Nous Horizon, je me dis que Yuksek nous fait voyager dans un paysage sentimental très varié tout au long de ces 13 titres. On achète !

YUKSEK-nous-horizon

NB : Je rends ici un petit hommage au grand Philippe Manœuvre, qui quitte Rock and Folk et lâche la plume (cf le numéro 595, Mars 2017, en vente actuellement!). Un modèle pour tous les jours : avoir l’énergie et la pêche de ne jamais renoncer, se rappeler que tout cela n’est que de la musique, mais justement que de la musique et qu’elle est là pour nous faire du bien !

Si je signe cette n ième chronique d’un disque qui me semble intéressant et que je veux défendre, c’est bien grâce à lui et quelques autres.

So long Phil Man, tu pourras m’appeler kid jusqu’à la fin. Tu vois, ce Yuksek, il mérite à mon avis qu’on en cause, c’est pas du rock and roll mais on s’en fout : les petits gars de la French Touch ils ont aussi des trucs à dire et on est bien d’accord : keep on rocking !

Jérôme «revigoré » V.