musique
Cet article est le numéro 3 sur 10 du dossier BEST OF 2018

Dong… dong… ça sonne comme une annonce officielle, un peu formelle.

Mesdames et messieurs, il est venu le temps de la rétrospective… Que dis-je ??? MA rétrospective 2018 !

***

Si je devais garder le meilleur de cette année, je me concentrerai sur des changements majeurs survenus dans ma culture musicale.

Voyez par vous-même :

>> Chansonfrancisation

En 2018, je me suis chansonfrancisée. Oui, vous avez bien lu. Moi qui boudait la scène française pour l’électro, la pop et la folk, me voilà toutes oreilles aux aguets, quand j’entends des textes en français. Merci Violette, mon acolyte de toujours, pour les jolies découvertes. Je vais clairement continuer à m’y pencher.

Big up à Eddy de Pretto, Ben Mazué, Gaël Faye et Cabadzi pour la beauté de leurs textes. #pepitestextuelles

>> Hip-hopisation et rapisation

J’avais déjà un petit faible (très petit) pour certaines mélodies et groupes, et je dois dire que cette année, je me suis pris de grosses grosses claques.

Thanks god pour Rilès (vous aurez noté la référence très recherchée), le petit français qui veut devancer les States. #keepsmilingetbougetonboule

La Piéta et Aloise Sauvage pour leur fougue et leur audace et surtout pour avoir osé. #mercilesmeufs

>> Worldisation

Je suis en boucle avec l’album de Bongeziwe Mabandla (je l’avoue, il faut se concentrer pour retenir son nom, mais vraiment ça vaut mille fois le coup !). Cette étoile montante de la musique folk nous transporte tout droit sur ses terres magiques d’Afrique du Sud. #frissonsgarantis

Focus sur Boogie Belgique et sa musique vintage. Un peu de swing, du hip-hop abstrait et des rythmes dub pour parfaire chaque mélodie et autant dire que c’est une combo gagnante ! #croisementdestylesparexcellence

Et pour finir, je dirai merci aussi à Solidays, grâce à toi, joli festival, j’ai enfin pu voir Two Door Cinema Club (chouchou inconditionnel) en concert ! Et autant dire, que c’était plus simple de trouver un cinéma à deux portes 😉

Anne-Laure, en plein flux migratoires

Dans le dossier :<< SONGAZINE : L’HOROSCOPE 2018Best et… off, deux mille dix huit >>
Share