wild-pool-party-icon-1
Cet article est le numéro 2 sur 9 du dossier Rock en Seine 2019

Quand un rocker te dit la phrase culte, « j’peux pas j’ai piscine ! », vite tu appelles le SAMU, les pompiers, le 999, bref tu TKT un maximum !

Démonstration en 4 exemples et incitation (supplémentaire) à aller à Rock en Seine cette année.

Exemple numéro 1

Brian Jones a été dégagé des Rolling Stones pour des raisons fumantes et fumeuses que le groupe connaît mieux que nous. Il fut retrouvé au fond de sa piscine le 3 juillet 1969. Pas trop en forme, voire plus du tout. Autant dire qu’il est le premier des Stones à aller vérifier de près si Lucifer « is a man of wealth and taste ».

Concernant Rock en Seine 2019, j’ai bien regardé l’affiche, mais les Satanic Majesties n’y sont pas (d’ailleurs ils ne sont jamais en festival, non ?) ;

Exemple numéro 2

Clou absoooluuuu de Rock en Seine 2019, The Cure ! Vendredi 23 ? à 21H00 : aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !

Regardons un peu les paroles de Kyoto Song. Robert S. se réveille une nuit et hmmm ce n’est pas vraiment la fête (album The Head on The Door, 1985)

A nightmare of you of death in the pool
Wakes me up at quarter to three
I’m lying on the floor of the night before
With a stranger lying next to me
A nightmare of you of death in the pool
I see no further now than this dream
The trembling hands of the trembling man
Hold my mouth to hold in a scream…

Détendu et frais, non ?

Exemple numéro 3

Dans la programmation du samedi, j’ai fait l’effort de chercher un peu de rock. Ce fut dur, mais, waow, localisation perle indie = done, Girl In Red. Samedi 24 à 17H55, scène Cascade. Youhou ! Jeune et déterminée à nous plaire, cette artiste y parvient immédiatement.

En revanche, regardez le clip Dead Girl In The Pool… Hey ! Robert Smith approves this et c’est à la fois joyeux et totalement glaçant, non ?

Exemple numéro 4

Robbie Williams, lui aussi se réveille après une soirée très très arrosée et c’est un bo**del sans nom dans sa villa. La piscine est pleine de //// et de //// yeeek !  Come Undone (et il chante bien l’animal) ;

Des clips, on en voit des centaines, mais on en retient peu : celui-ci est gravé dans mes petits neurones.

Et moi je lui réponds : « j’peux pas j’ai Rock en Seine » si Robbie » m’invite pour une soirée ce weekend-end !

 

Jérôme « pool aux œufs d’or » V.

Dans le dossier :<< Quand tu prépares ton Rock en Seine…La planète brûle mais j’adore Robert Smith >>
Share