Rhyece O'Neill & Karli Jade - 31.07.2018
Cet article est le numéro 5 sur 5 du dossier Binic Folks Blues Festival 2018

Rhyece O’Neill and The Narodniks aura été l’une des grandes révélations de la dixième édition du Binic Folks Blues Festival.

Du desert/gothic blues-rock & outlaw country noir, soyeux, romantique et lettré, dans la lignée de Nick Cave, Patti Smith et Townes Van Zandt.

Autour des deux leaders, Rhyece O’Neill (chant, guitare) et Karli Jade (chant, tambourin), on retrouve les Narodniks (du nom du mouvement d’opposition au tsarisme constitué de socialistes russes non-marxistes, les ‘’populistes’’, actifs entre les années 1860 et la fin du 19e siècle. Fin du volet ‘’la Russie pour les Nuls’’) : Tim Deane (guitare – Ron S. Peno, James McCann), époustouflant de talent et de justesse lors de chaque prestation, Rick Studentt (basse – Me-Graines, Kim Volkman & The Whiskey Priests, X), Mark Sibson (batterie – Seedy Jesus) et Liam Justin Wilkerson aka THE professor (claviers & harmonica).

Sous ses allures de rudasse de l’outback australien (il a d’ailleurs été ouvrier dans le Bâtiment et délégué syndical pour un énorme projet de ferme solaire gouvernementale), Rhyece O’Neill est un songwriter de talent, dont les références littéraires vont de W.H. Auden (considéré comme un des plus grands poètes de langue anglaise du XXe siècle), à Rimbaud, Sylvia Plath, Dostoïevski et Henry Miller.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Son talent de compositeur a été reconnu par ses pairs, en commençant par les membres mythiques des Beasts Of Bourbon (Tex Perkins, Spencer P. Jones et feu Brian Henry Hooper), avec qui il a tourné et joué, Richard Kingsmill (animateur radio et directeur de la musique pour le groupe radiophonique national ABC, découvreur de Flume et Courtney Barnett entre autres, et dont le frère aîné est le batteur du groupe de rock australien Hoodoo Gurus) et Steven Walker (animateur radio de l’émission ‘’Skull Cave’’ sur ‘’The Ghost Triple R Radio 102.7 FM’’, chroniqueur pour ‘’Rolling Stone’’ et interviewer d’Iggy Pop, Guns and Roses, Ozzie Osbourne, Alice Cooper, The Ramones et The Cramps).

Ancré dans le blues, le rock & roll et le country, Rhyece O’Neill a également tourné et joué avec The Ape, Brian Jonestown Massacre, Spencer P. Jones, Hanni El Khatib et White Denim et ses influences vont d’Iggy Pop, PJ Harvey, les Cramps, Nick Cave, Mark Lanegan, David Lynch, Rowland S. Howard, Patti Smith, Townes Van Zandt, Lightnin’ Hopkins à Dylan. 

Après avoir vécu à Repentance Creek, dans les collines derrière Byron Bay (le point le plus à l’est du continent australien), où Rhyece avait installé un studio dans une ancienne salle communautaire, joué dans presque tous les bars de la région des rivières du Nord en Nouvelle-Galles du Sud, eu plusieurs résidences au Bearded Lady et au Nimbin Hotel de Brisbane et enregistré un premier album, Übermensch Blues, en mai 2017, le groupe décide de déménager définitivement à Melbourne, là ‘’où se trouve la musique’’.

Le deuxième album, Death of A Gringo, enregistré live en une semaine et sur cassette aux studios Soundpark à Northcote, Victoria, est sorti en avril 2018 sur le label rennais Beast Records.

La façon de travailler est suffisamment peu courante pour être contée ici par Rhyece lui-même : ‘’Nous avons commencé à bosser les morceaux avec Rick (Studentt) quelques semaines seulement avant d’entrer en studio. Quant à notre batteur Danny (Leo), il ne les a découverts que le premier jour de la session !’’.

La suite n’en est pas moins surprenante : ‘’Une fois que Rick et Danny ‘’tenaient le bon son’’, je leur jouais les chansons dans la cuisine du studio à la guitare acoustique. Après une bière, nous étions prêts pour enregistrer en studio avec Nell Forster, notre ingénieur du son et producteur’’. Une manière de procéder directe, pour capter au maximum l’instant : ‘’Chaque morceau n’a nécessité que trois prises au maximum. Une fois la chanson terminée, nous retournions à la cuisine, prenions une autre bière et apprenions une autre chanson. On a enregistré quinze chansons de cette façon !’’.

A l’attention de celles et ceux qui seront tombés amoureux de la musique de Rhyece O’Neill, sachez que son autre groupe, Greta Mob, tout aussi brillant, a été largement salué par la critique pour ses albums Let The Sunburnt Country Burn (8 titres, 2013) et Gypsy Town Revisited (4 titres, 2014), avec Spencer P. Jones en guest.

Alechinsky.

Concerts à venir : 2/09 @Le P’tit Garage Rock’n’Roll Bar (63 rue Jean-Pierre Timbaud à 75011 Paris)6/09 @Le Farmer (14 montée des Carmélites à 69001 Lyon) – 8/09 @Black Star – Live Club (6 passage Thiéré à 75011 Paris).

Dans le dossier :<< Binic folks blues fest strike back Rennes (live report)
Share