die-antwoord-album-mndmtk-740
Cet article est le numéro 3 sur 13 du dossier Bilan 2016

Décembre fait partie des mois d’excès : il y a l’été, par définition, puis mai en France car c’est presque un été à lui tout seul. Puis il y a décembre où l’on célèbre. Les valeurs d’amitié, de famille, d’amour se font plus fortes. L’amour on a peut-être un peu plus besoin de le ressentir, de le faire et de le donner. Le froid sûrement, l’obscurité : on compense.

En décembre alors, il faut danser, danser jusqu’à ne plus en pouvoir et terminer l’année sur des sourires, des baisers et du plaisir. On va faire ça ensemble.

Mon Top 5 de ce qui est sorti cette année pour danser (à ne pas écouter dans l’ordre) :

Mount Ninji and Da Nice Time Kid, de Die Antwoord. Du rap Sud Africain que l’on ne présente plus, des clips totalement indécents. On adore qu’ils nous dérangent, on adore qu’ils nous fassent sauter partout. On écarte les enfants du poste et on s’éclate.

die-antwoord-album-mndmtk

#savefabric, par Houndstooth et Fabric Records. Les deux labels se sont réunis autour d’artistes comme Max Cooper, Agoria, Paula Temple, etc. pour nous sortir 111 morceaux qui représentent l’esprit du club londonien  emblématique. C’est une compilation définition avec des inédits partout et de l’électro pour une dizaine d’heures. Très bel hommage, peut-être le tournant de la lutte sachant que la réouverture de la Fabric a été confirmée. On aime le son, on aime la démarche, on aime la cause, on aime danser dessus des nuits entières -> c’est dans le top 5.

compilation-savefabric

Temple of Light, de Highlight Tribe. De la Trance instrumentale, si on veut aller plus loin certains appellent ça de l’ethno-trance ou de la trance organique. En tout cas ça TABASSE sur des rythmes inspirés de voyages dans le monde entier. Surtout, il faut aller les voir en live. Et surtout, il faut rester après le live, vous aurez une surprise.

highlight-tribe-album-temple-of-light

Candy, de InClose. J’en ai déjà parlé sur Songazine, gros gros coup de cœur cette année. C’est l’EP idéal pour terminer un repas de famille et faire découvrir la musique électronique à papi et mamie, tellement c’est bon.

inclose-ep-candy

Panamericano, des Poissons voyageurs & Tcha Badjo. Les petits frenchies de Rennes s’associent à Tcha Badjo pour leur dernier album. Trop vaste à décrire mais si je devais vous donner envie : ça voyage partout, ça swing fou, ça chante, ça s’amuse…et il y a un accordéon. On se bouge, et on trouve un(e) partenaire.

poissons-voyageurs-album-panamericano

Mon coup de cœur:

Monsieur Periné, aucun doute là-dessus, pas une once. Groupe Colombien que je n’ai découvert que cette année (tant de temps perdu…), je ne vais pas le décrire, je vais vous demander d’écouter une chanson, et de regarder la vidéo. C’est tout ce que je vous demande, vraiment, je ne peux rien faire d’autre.

Mon coup de gueule:

Je ne gueulerai pas sur un groupe, un évènement, ni qui que ce soit. Mon coup de gueule est une peur : celle que dans les mois à venir les lieux culturels, les associations, les festivals, soient censurés par le manque de subvention. La culture et l’éducation sont les deux combats les plus précieux que nous devons avoir, faites attention à les protéger.

Mon souhait le plus cher en 2017

Faire un week-end où le vendredi Noir Désir passerait au Trianon, et le samedi Nirvana dans un hangar perdu en banlieue.

Bonne année à tous, aimez et dansez beaucoup,

Florian Guillot

Dans le dossier :<< Le 2016 de MatthiasLe 2016 de Pascale >>
Share