inouis-2018
Cet article est le numéro 9 sur 12 du dossier Bourges 2018

Songazine était évidemment présent à la conférence de Presse pour avoir l’annonce des vainqueurs en exclu !

Printemps de Bourges 2018  - Remise des Prix Inouïs   © Maryl

Printemps de Bourges 2018 – Remise des Prix Inouïs © Marylène Eytier

Cette année encore, il faut souligner l’éclectisme dans la sélection des Inouïs. Il y en avait pour tous les goûts : du rock, de l’électro, du hip-hop, de la chanson… voilà pourquoi le public du Printemps de Bourges, avide de nouveautés, est venu en masse au 22 avec l’idée d’y faire de belles découvertes.

L’année dernière, c’est le fabuleux Eddy de Pretto (Songazine vous en a déjà parlé ici, et parce qu’il s’est évidemment produit au PDB 2018) qui a remporté le prix du Printemps de Bourges. Quand on voit le parcours du kid, on ne peut qu’en être fier et se dire qu’être sélectionné pour les Inouïs est gage de qualité

Les Inouïs, dispositif existant depuis 33 ans, ce sont d’abord 5 conseillers artistiques qui se déplacent dans toutes la France, au Québec, en Suisse et en Belgique, pour étudier plus de 3000 candidatures. Ensuite, vient le temps des sélections, puis les concerts au 22, très attendus, lors du festival.

Le président du jury de ces Inouïs 2018 n’était autre que Dan Levy, fondateur du groupe The DØ. 33 groupes avaient été sélectionnés, et il fut difficile de faire un choix. Dan Lévy avait « envie d’être ému ». Le président a souligné le fait que certains artistes avaient déjà buzzé ou fait parler d’eux, il ne trouvait donc pas vraiment nécessaire de leur attribuer le prix, même s’ils sont très talentueux. Il a vu des projets très aboutis et des projets encore trop neufs, qui ont encore besoin de se développer, mais lui et son équipe ont choisi … (roulement de tambours…)

  • Apollo Noir pour le prix du Jury : Rémi Sauzedde, artiste originaire d’Auvergne mais parisien d’adoption, a plongé public et jury dans une douce euphorie électro. Sa musique est multi-facettes et expérimentale avec des influences aussi diverses que Vangelis ou Black Sabbath, Jean-Michel Jarre ou Sonic Youth. C’est la première fois qu’un groupe électro reçoit prix des Inouïs : Mission accomplie pour Apollo, qui a révélé se sentir ému et très surpris, lui qui faisait de la musique dans sa chambre et ne pensait même pas passer l’étape des sélections !

Apollo Noir remporte une participation à la tournée des Inouïs en octobre 2018, une date au MaMA 2018 et une nomination pour participer au Festival d’été de Québec 2018 ou aux Nuits Botaniques 2018.

L’Ordre du Périph pour le prix Printemps de Bourges : la nouvelle vague du rap français est représentée par ces quatre amis originaires de banlieue parisienne. Dan Levy et les membres du jury ont tous été séduits par l’énergie débordante de leur set. Le hip-hop étant une musique assez boudée par les élites a été bien défendu grâce à ces jeunes ! La bande a tout gagné grâce à ce prix : une date au Printemps de Bourges 2019 ou 2020 ; une participation à la tournée des Inouïs en octobre 2018 ; une date au FNAC Live 2018, au MaMA 2018 et peut être même au Festival d’été de Québec 2018 ou aux Nuits Botaniques 2018 !

https://www.youtube.com/watch?v=PhqbC3IyJKQ

 

Violette DUBREUIL

 

Dans le dossier :<< PDB 18 : Palme d’Or pour Ben MazuéPDB 18 : On fait le bilan calmement ! >>
Share