concert EMB95

Samedi 17 mars 2018

Ce soir à l’EMB Sannois, petite salle du 95 qui accueille des artistes avant leurs (plus) grandes salles parisiennes, deux jeunes artistes français – 24 ans – nous ont fait vibrer.

Première partie enivrante d’Adam Naas : une voix puissante et des musiques à la fois rythmées et planantes. Accompagné de 2 chanteurs et musiciens Adam Naas nous étonne et nous emmène à chacune de ses chansons dans son univers teinté de pop, soul et d’electro. Malgré un public calme et seulement 5 titres, Adam Naas a réussi à faire danser l’EMB.

Seule ombre au tableau, les interactions avec le public pendant lesquelles on découvre un Adam Naas tanguant telle Amy Winehouse à sa triste époque. Heureusement sa voix arrive à nous transporter et nous faisons abstraction de ces moments de flottement : « Oh yes please comme back to me, I’m begging you on the floor ».
Voir ici
***
Entracte de 15 minutes, le temps de se (re)servir une pinte et Eddy de Pretto apparait sur scène. Il est seul avec son batteur et son iPhone branché aux enceintes, depuis lequel il déclenche les musiques. 

Eddy de Pretto qui ne souhaite pas se laisser définir par un genre de musique, dévoile des textes aux milles interprétations et oscille entre le rap, le slam et la variété. Eddy de Pretto c’est une gifle : des paroles qui réveillent, des mélodies lentes au rythme d’une batterie discrète et un chant maîtrisé et omniprésent.

 Eddy de Pretto parle de lui et de son époque sans cliché ni jugement, il aborde tous les sujets (identité, éducation, sexualité) sans tabou et on redécouvre complètement ses textes sur scène. Il profite d’être en banlieue pour dédicacer et interpréter sa chanson « Beaulieue ». Il interpelle ses parents dans « Mamère » et « Kid » et nous invite littéralement à nous déhancher sur « Jimmy ».

Il finit par nous abandonner après un rappel émouvant sur Honey (inconditionnellement ma préférée) :

Où es-tu passé ?
J’te cherche dans le noir
Ce soir comme tous les soirs
J’aimerais encore te croire
Une fois t’embrasser
Une toute dernière fois
Promis, juré, craché
Je passe à autre chose à l’aube
 Son premier album « Cure » est sorti le 2 mars et comme il le dit si bien « je suis sur tous les réseaux sociaux », Eddy de Pretto est définitivement bien ancré dans son époque.
Fanny C.
Share