PDB 2019 - Ambiance © Photo : Marylène Eytier
Cet article est le numéro 1 sur 12 du dossier PDB 2019

Vous le savez, le Printemps de Bourges, ce n’est pas que des grosses scènes avec de belles têtes d’affiche. C’est aussi et surtout des découvertes. Un festival tremplin, avec les iNOUïS, où vient s’échauffer une trentaine de groupes, sélectionnés selon leur région et leur style, après avoir été auditionnés en début d’année dans différentes villes de France. A la fin du festival, deux groupes iNOUïS remporteront les prix et assureront leur place dans les festivals futurs.

De ceux qu’on a pu voir sur scène toute la semaine, voici nos coups de coeur de cette 43e édition du Printemps de Bourges ! On vous révèle aussi les grands gagnants à la fin.

 

Hervé – iNOUïS Chanson Pop
Hervé mélange subtilement l’électro à sa voix pour chanter en français des textes qui résonnent. Un univers poétique et futuriste à vivre aussi en live – surtout -, tellement c’est beau à voir.

Petite bombe, pas à retardement.

 

San Salvador – iNOUïS Chanson Pop

Six voix, deux toms, douze mains et un toubourin. Voilà ce qui compose le groupe de San Salavador. Sur scène, c’est impressionnant, c’est tribal et envoûtant. Emotionnel.

Une énergie folle, entre musiques traditionnelles, murmures et choeurs.

 

Roxaane – iNOUïS Chanson Pop

Roxaane compose et enregistre des morceaux à l’écriture affranchie des règles, décomplexée. Elle parle de la société actuelle, de présent et d’avenir.

C’est d’la bombe, bébé…

 

Zed Yun Pavarotti – iNOUïS Rap Hip-hop

Avec un nom comme ça, on s’attend à du grand. Forcément. Mais loin du classique cette fois, très proche du rap français. Zed Yun Pavarotti nous plonge dans un univers de dures réalités tout en poésie.

Un drôle d’oiseau aux états-d’âme plus que touchants.

 

Joanna – iNOUïS Crossover

Si l’on devait résumer, Joanna, ce serait un mix des plus grandes (de Lana Del Rey à Mylène Farmer), sur fonds jazzy, le tout recouvert d’amour à toutes les sauces. Désir, féminité, voilà ce dont parle la belle.

Une très jolie pépite à écouter et réécouter.

Les 33 groupes sélectionnés aux iNOUïS ont proposé des sets d’une très grande qualité. Le choix du jury, présidé par Sandra N’Kaké, a dû être difficile.

Voici le verdict :

>> Prix du Printemps de Bourges Crédit Mutuel – iNOUïS 2019 :

           Silly Boy Blue (iNOUïS Crossover) 

PDB 2019 - Silly Boy Blue © Photo : Marylène Eytier
Grande gagnante de cette édition, la talentueuse Ana ne cesse de récolter les soutiens. Et pour cause, sa voix mélancolique nous emporte dans une new wave enchanteresse aux textes à tomber.

Un univers tout en douceur et en beauté.

 

>> Prix du Jury – iNOUïS 2019 :

Arrivés ex-aequo cette année, Di#se et Calling Marian pour le Prix du Jury.

          Di#se (iNOUïS Rap Hip-Hop)

Désiré est le petit prodige du rap français. Des productions quali et des punchlines au top, qui lui laissent présager un bel avenir.

Une bête de scène en devenir.

 

Calling Marian (iNOUïS Electro)

Calling Marian propose une techno industrielle, à base de sonorités anguleuses, basses chaudes et boucles percussives pour distiller des tracks entêtants.

La folie guette nos corps à l’écoute de ses morceaux.

Les trois lauréats seront programmés sur les scènes de sept festivals français (dont Fnac Live, Musicalarue, MaMA Festival) et internationaux (dont le Festival d’Eté de Québec) et une tournée des iNOUïS en automne.

Anne-Laure, complètement iNOUïe(S)

Dans le dossier :⚡ J-1 avant le Printemps de Bourges 2019 ! >>
Share