BINIC FOLK BLUES FESTIVAL 2017_2
Cet article est le numéro 1 sur 9 du dossier Binic and the Beast 2017

BFBF ? Wtf ?

Binic Folks Blues Festival pour les intimes, dont tu feras assurément partie si tu viens à Binic le week-end prochain (28, 29 et 30 juillet).

Alors Petit Songazou, tu hésites encore ? Songazine te donne 10 raisons ultimes et pas plus pour te rendre au BFBF :

– Parce que tu vas pouvoir découvrir 34 groupes et assister à 52 concerts de rock, blues, folk, garage, indé… pendant 3 jours de festival, sur 3 scènes (Pommelec, Banche et la Cloche)

– Parce que l’association La Nef D Fous t’a concocté pour cette 9ème édition un line-up de psychopathe : 16 groupes français (dont d’inévitables bretons), 5 européens, 5 australiens et 8 nord-américains. Avec un credo de ‘’défricher’’, de donner sa chance à la jeunesse et de proposer une programmation éclectique

– Parce que c’est gratos mais somme toute fragile (le budget de fonctionnement est en constante augmentation = 340.000€ en 2016). Alors si tu veux que cette gratuité perdure, tu peux aussi faire un don ICI

– Parce que le BFBF est validé et tamponné par le ‘’boss’’ alias Seb ‘’Boogie’’ Blanchais, partenaire musical pilier du Festival depuis ses débuts, patron du label Beast Records, érudit de la scène australienne et d’ailleurs, chanteur et guitariste du groupe Head On et tenancier du magasin de disques Rockin’Bones à Rennes… Il faudra tôt ou tard se pencher sur ce cumul de mandats Mister Boogie, ça sent l’emploi fictif à plein nez !!!

– Parce que tu n’es pas dans le fake lorsque tu voyages dans les entrailles du rock & roll indépendant !

– Parce que tu t’en fous d’aller à Ha Long, Capri ou Cap Cod quand tu peux chiller dans LA plus belle région du Monde, au cœur de l’une des plus belles baies du Monde

– Parce que tu vas pouvoir jeter ton petit corps dans l’océan atlantique entre deux concerts et parfaire ton teint hâlé durant trois jours

– Parce que l’affiche du festival, créée par le sérigrapheur parisien Cyrille Rousseau, avec le thème de la mer, de la découverte musicale, le côté explorateur, un peu science-fiction et onirique, est très réussie

AFFICHE BINIC FESTIVAL FOLK BLUES FESTIVAL 2017

– Parce que côté programmation, il n’y a rien à jeter (on se demande bien ce que la 10ème édition l’an prochain pourra nous réserver d’encore mieux).

On vous livre notre petite sélection arbitraire :

Les Australiens, incontournables : Six Ft Hick (combo swamp punk’n’roll des frangins Corbett, aux performances scéniques digne des Cramps ou des Stooges. Quelque chose nous dit que la gente féminine ne sera pas insensible à l’énergie et au charisme animal de Ben Corbett…) et leurs deux projets parallèles, Shifting Sands et Gentle Ben & His Shimmerings Hands. Et aussi Cash Savage & The Last Drinks (dark country-blues, entre Nick Cave et Jeffrey Lee Pierce) et Los Dominados (indie, punk, garage rock).

Côté US : Reigning Sound (garage rock, soul et R&B original, entre Jack White et Elvis Costello), les Californiens de Meatbodies (garage/psychedelic rock emmené par Chad Ubovich, bassiste de Fuzz, aux côtés de Ty Segall), Sonny and the Sunsets (surf-pop 60’s) et Male Gaze (post-punk garage surf).

Les transalpins débarquent avec un beau contingent, notamment Lame (garage blues noisy, dont le chanteur/guitariste n’est autre que Stefano Isaia, leader des Movie Star Junkies, ‘’le meilleur groupe en Europe’’ pour Seb ‘’Boogie’’ Blanchais).

Côté français : il nous tarde de revoir le trio Rochelais Double Cheese, dont le garage punk/90’s cheesy pop/trash leur a valu de se faire virer manu militari des Francofolies mi-juillet (Ugo, Willy et Anthony, mes polissons, ça n’est pas très sympa de casser les oreilles de Vianney et Renaud !).
Nous irons découvrir sur scène les Rennais Sleeper Bill & Mr Tof (folk/blues/country/rockabilly), dont le nouvel LP ‘’He knew the Blues’’ vient de paraître en début de mois.
Citons aussi Le Villejuif Underground (inclassables allumés du 94), l’Alsaco Thomas Schoeffler Jr (honky tonk blues), les Vendéens Volfoni (punk rock), les Limougeauds Escobar (garage punk) et les Lyonnais Gloria (psyché pop 60’s).

Enfin, last but not least… Dixième raison de venir : la météo sera clémente : plein soleil vendredi 28 juillet après-midi (21°C) et samedi 29 juillet après-midi (22°C). Un soleil voilé avec quelques précipitations dimanche 30 juillet (22°C) mais ça tu t’en fous, car selon le dicton populaire breton, ‘’En Bretagne, il ne pleut que sur les cons !’’.

Et moi, je lutte pour rester à l’abri !

Alechinsky.

La programmation complète est ICI
Crédit photo : Cyrille Bellec




Dans le dossier :Six Ft Hick, show devant ! >>
Share