Los Dominados @Mondo Bizarro Rennes 24.07.2017
Cet article est le numéro 5 sur 9 du dossier Binic and the Beast 2017

Non, Los Dominados n’est pas le nouveau groupe éphémère qui nous agacera cet été avec la énième cover pourrave de La Macarena des inconsistants et déjà oubliés Los Del Rio !

Los Dominados est un groupe originaire de Melbourne, composé de Helen Cattanach alias Miss Hellcat (chant/basse), Michael Alonso (chant/guitare) et François Tannouri (batterie) , qui joue depuis plus d’une décennie.

Los Dominados, c’est le cool et l’underground à l’australienne, entre US 60’s girl pop, indie rock 90’s, country (un soupçon), surf, grunge psyché, punk (sous sa forme cool et mélodique), garage rock, noise rock et ballades power pop.

Avec des influences allant du Gun Club aux Pixies, en passant par le punk rock de X-Ray Spex, le pop-rock traditionnel 70’s de T. Rex et Wire (pour sa section rythmique tranchante).

Les morceaux n’ont cessé de gagner en complexité et en coloration au fil du temps et des cinq albums déjà parus.

Miss Helcat serait la fille cachée de Kim Gordon (Sonic Youth), de Suzie Quatro (chanteuse glam rock dans les 70’s), de Poison Ivy Rorschach (cofondatrice de The Cramps avec son mari Lux Interior) et de Debbie Harry (période Max’s Kansas City et au CBGB’s au milieu des 70’s).

Miss Hellcat from Los Dominados @Mondo Bizarro Rennes 24.07.2017

Une telle ascendance aurait de quoi ‘’mettre un peu de pression’’. Oui mais voilà, Helen Cattanach n’a rien d’une novice. Elle a écumé les scènes australiennes depuis de nombreuses années, jouant successivement au sein de The T-Bones, The Stiff Kittens, Moler et aux côtés de la légende australienne Spencer P. Jones, qu’elle avait accompagné lors de sa tournée européenne en mai 2005, et à qui elle aura rendu hommage lors du concert au Mondo Bizarro à Rennes le 24 juillet dernier.

Sa voix sensuelle, énergique, exubérante et sa basse tranchante nous captent tout au long du set. Elle nous murmure de sombres monologues ou explose soudainement. Le somnolent et le mélodique avant de revenir à la noirceur.

Le groupe donnera deux concerts au Binic Folks Blues Festival ce week-end ! Ne les manquez pas !

Ne soyez pas surpris lorsque le batteur vous prendra en photo entre deux morceaux ou viendra discuter avec vous après le set avec sa caméra pour immortaliser l’instant… On vous l’avait dit, ces Australiens sont vraiment très cools !

Alechinsky.

Prochains concerts : Binic Folks Blues Festival – 29/07 : 15h45-16h30 (Scène Pommelec). 30/07 : 22h15-23h00 (Scène de la Cloche)

Discographie : ‘’Basura Blanca y Oro Negro’’ (2005, Australian Records). ‘’Pet Head” (2007, Ejected Records). “What’re You Fucken Lookin’ At” (2011, Ejected Records). ‘’Ozone Street” (2015, Ejected Records). ‘’Caution Horses’’ (2017).



Dans le dossier :<< RIFFS ET REVE A BINICBINIC, C’EST MAGIQUE ! >>
Share