thumbnail_chroniqueur
Cet article est le numéro 10 sur 12 du dossier Paroles de chroniqueurs

Cela a commencé il y a bien longtemps. Au départ d’un voyage pour les sports d’hiver et de nuit. Plus précisément à l’arrière d’une Peugeot 505. Votre cousin plus âgé que vous de cinq ans vous avait offert une cassette. Vous aviez douze ans et c’était Lloyd Cole and The Commotion. Puis l’année de vos treize ans, The Pale Fountains. Le walkman distillait des sons encore inconnus pour vous, habitués au mainstream du top 50. Et puis vous étiez « tombés en amour » de ce son …

Plus tard, il y a eu les magazines, et surtout Les Inrockuptibles, mensuel puis hebdomadaire. Ça a accompagné votre vie, vos histoires d’amour :  les interviews de Dominique A, Portishead, PJ Harvey, Nick Cave, Sloy, Diabologum…

Et puis il y a eu la littérature, pour vous qui aviez arrêté le cycle officiel scolaire en troisième. Les chroniqueurs et leurs chroniques vous ont nourri et vous avez rattrapé un retard sans passer par la case « lire les Classiques ».

Et le plaisir et la joie que c’était de découvrir un artiste sous la plume de Serge Kaganski, JD Beauvallet, Stéphane Deschamps (son premier article était pour Cat Power…). C’était donc découvrir par des mots un univers musical et psychologique que nous ne connaissions pas et ça rendait fou ; il fallait vite se rendre à la FNAC pour obtenir l’objet carré, le disque CD…

Et puis pour Songazine, franchir la frontière. Oser. Écrire toujours pour et pas contre. Écrire pour la chance d’avoir croisé un artiste, de passer du temps avec lui et de restituer son âme, une âme invisible qui s’est dérobée au commencement de l’écriture de notre chronique et que nous retrouverons en fin, si nous avons respecté, le rythme, l’osmose de son état intérieur avec le nôtre. 

Attendre d’être saisi pour restituer et cela peut prendre du temps (donc pas de pression, merci), laisser le temps, pas de one shot, y revenir encore et encore, jusqu’à la livraison.

A chaque fois partir pour cette Odyssée humaine, restituer une rencontre et quel événement !

Szamanka.

 

Dans le dossier :<< Chronication et misanthropiage
Share