Les stranglers
Cet article est le numéro 2 sur 8 du dossier Les Stranglers à la Clef

Comment j’ai appris des tas de (bons) mots avec leurs lyrics…

Merci aux Stranglers de nous avoir fait chercher dans le dictionnaire. Voici un florilège d’enseignements dûs à nos bons Etrangleurs, parfois provocateurs mais toujours rock et rebelles.

A Toiler on the sea : vient du verbe to toil, travailler durement.

I feel like a wog : terme fort méchant qui désigne une personne de couleur de façon méprisante ; bien sûr, nos amis utilisent ceci a contrario, par provocation et ne sont pas du côté des racistes !

Une jolie tournure verbale: Whatever Happened to (No More Heroes): « peu importe ce qui arriva à »… Léon Trotski par exemple.

Si vous êtes Hangin’ Around, ceci indique que vous “traînez » quelque part.

Stranglers à la Clef

Live @ LA CLEF, le 3/11/2015

Dans Always The Sun, on peut se demander ce que veut dire: Who gets the job, of pushing the knob? A Knob désigne un bouton de porte, on vous laisse deviner toute allusion salace par vous-même !

Dans Nuclear Device, fustigeant l’atome australien, vous noterez le jeu de mots entre Wizard of Aus et Wizard of Oz, le célèbre conte…

Les Peaches de la chanson du même titre ? Les « pêches » sexy en question sont bien les mêmes, au soleil, sur nos plages hexagonales.

Très belle expression anglaise, utilisée dans Midnight summer Dream : Then I can bend your ear ; nous dirions : vous rebattre les oreilles…

Nice ‘n’ sleazy ? Sleazy est un mot riche de sens signifiant vicieux, louche, cochon. Et qui est ce man with a coat of many colours ? Une allusion à Joseph dans la Bible, par extension : un prophète.

The curfew ? Le couvre-feu évoqué dans une chanson, assez apocalyptique !

Enfin Never a frown (with golden Brown): a frown est un froncement de sourcils (désapprobateur ?) ; mais nous on approuvera toujours les Stranglers !

Jérôme « frenchy but chic » V

Dans le dossier :<< Coup de coeur : Anecdotes et petites histoires sur les StranglersLes Stranglers : Old Emotion >>
Share