Hop pop hop 2019
Cet article est le numéro 1 sur 5 du dossier Festival Hop Pop Hop

Voici donc septembre et la douce nostalgie des vacances. Le soleil qui se couche plus tôt, la lumière qui change, on troque tranquillement les manches courtes pour les longues… Et si on n’était pas obligé de renoncer tout de suite aux plaisirs de l’été ? Et si on pouvait profiter encore ? Si on s’offrait un été indien ?

Direction Orléans et le festival HOP POP HOP qui pour sa quatrième édition promet d’adoucir notre rentrée. Fidèles à son état d’esprit original, les organisateurs de l’équipe de L’Astrolabe, nous ont concocté un programme réjouissant aussi pointu qu’éclectique. Les vendredi 13 et samedi 14 septembre, on ne saura plus où donner des oreilles entre les 35 artistes répartis sur 5 scènes toutes proches les unes des autres en quelques minutes à pied, en plein cœur de ville, le tout pour un prix tout doux. A l’honneur cette année, la cousine éloignée : la Nouvelle-Orléans, ville musicale emblématique, colorera les murs de la cité johannique avec le dispositif du Music Box Village et l’expérience des Red Line Crossers.

Avis aux voyageurs et aux oreilles curieuses. Rendez-vous d’ores et déjà à la Scène Nationale d’Orléans pour frémir avec les Anglais de Crows et leur post-punk habité, la techno irrésistiblement transcendantale d’Irène Dresel ou l’indie pop raffinée de Jonathan Bree (comment ne pas cacher notre joie). Il faudra filer au Jardin de l’Évêché pour danser avec le rock psyché anatolien lumineux d’Altin Gün ou les beats hypnotiques d’Arnaud Rebotini, sans oublier la pop euphorisante de NAMDOSE. On pourra reprendre notre souffle au Centre Chorégraphique National d’Orléans avec l’indie-folk soyeuse de Rozi Plain ou les expérimentations rétro-futuristes d’Ambeyance, avant d’être transi, subjugué par Niklas Paschburg à la Salle de l’Institut. Elle verra se jouer une Catastrophe : un moment d’une rare poésie au swing ravageur qu’il conviendra de ne pas manquer. Inévitablement, nous en sortirons chamboulé et l’atmosphère conviviale du 108 nous comblera particulièrement avec Big Joanie et les morceaux percutants des trois « sistahs » ou encore l’électro radicale de Jardin.

Live reports et interviews au programme pour notre sélection et bien plus encore pour toutes les découvertes.

HOP POP HOP, le festival qui nous fait aimer la rentrée.

Veyrenotes & Wunderbear

Le site du festival juste ici

 

 

Dans le dossier :Hop Pop Hop Festival J1 >>
Share