Love
Cet article est le numéro 4 sur 5 du dossier Chanson d'Amour

Amour toujours. Avec un petit A, un grand A. Amour tout court. Amour partout. Surtout dans les chansons.

                                                                     ♥ ❤ ♥ ❤ ♥ ❤

❥ Souvent, ça commence par une météo favorable au bonheur. Au hasard – et avec conviction-, chantonnez : « Le temps est bon. Le ciel est bleu. J’ai des amis qui sont aussi des amoureux. Nous n’avons rien à faire… qu’à être heureux. » Fermez les yeux. Laissez-vous aller…

❥ Et alors, vous rencontrez cette personne, LA personne. « [Cet] as de trèfle qui pique [votre] coeur. »

❥ Vous profitez. Vous vous découvrez. Vous vous extasiez. Et bientôt, vous devenez inséparables… A vous donner envie de parler avec les mains, avec les yeux et surtout en italien…

…et surtout de faire l’amour à la plage…

❥ Autour de vous, on vous observe. On vous envie. On parle d’évidence. « Faut [vous] voir en soirée, il faut voir [votre] aisance / Ces couples qui résistent / Les amours déclarées qui sentent la réjouissance / Et les projets qui grandissent. »

❥ Mais, parfois vous avez aussi des doutes, des questions. Vous vous demandez : « Amour, serait-ce un jeu d’enfant à crier tout le temps ? » Mais, si c’était facile, ça se saurait.

❥ Et votre bonheur est assombri. On vous reproche la moindre petite chose. « Telle une mouche léthargique / [vous] zonez sur le canapé. » On vous demande des efforts. Des preuves pour éclaircir votre avenir. Rebranchez-vous – c’est le moment. Retrouvez l’énergie des débuts. La magie du commencement.

❥ Jusqu’à cette piqûre de rappel : un souvenir du célibat qui revient dans votre présent, alors que vous étiez « Pourtant pas mal partis tous les deux dans la plaine / [vous] voilà raccourci tout seul sur [votre] tandem / Et l’âme en peine / À trainer un fantôme / [Vous vous allez] dérailler. »

❥ Enfin, vous vous réveillez. Pour retrouver l’étincelle. Pour masquer les doutes. (Re)-conquérir l’autre et effacer accepter la routine. Alors, avec vos tripes, vous criez :  » Tu nous entends l’Amour ? Tu nous entends ? / Si tu nous entends, il faut que tu reviennes parce qu’on est prêts maintenant, ça y est / On a déconné c’est vrai mais depuis on a compris / Et là on a les paumes ouvertes avec notre cœur dedans / Il faut que tu le prennes et que tu l’emmènes.« 

Nu, vous l’êtes. Sincère, plus que tout.
Aimé, certainement.
A jamais, on vous le souhaite.

Anne-Laure, all you need is a chanson d’amooouuuuur

Dans le dossier :<< L’Amour à la FrançaiseLove at first song >>
Share