The (rock and roll) man with the cameras, in first row !

(crédit photo portrait : Bettina Guérin)

Si vous allez au Hellfest, ou dans tout concert et festival, vous voyez les photographes qui sont « à fond » sur le devant des scènes. Ils font un travail remarquable, et grâce à eux nous avons des images incroyables, saisies dans l’intensité des concerts.

Nous avons interrogé l’un d’entre eux, Ben Tardif, un authentique mordu de Metal et Songazine est heureux de vous le présenter au travers de questions posées !

NB : lui quand il rentre du Hellfest 2019, il a 3000 photos à trier !

***

Préambule : quelques mots sur toi ?

Passionné par la photo depuis tout petit. Baigne dedans avec un père et grand- père photographes amateurs. Je décide de me lancer dans la photo de live alliant ainsi ma passion pour la musique et celle de la photographie. Voyant que mon travail faisait réagir positivement sur les réseaux sociaux, je me suis dit que je devais peut-être persévérer dans ce domaine. Un jour j’ai été contacté par le webzine pour qui je bosse actuellement et l’aventure a démarré: en espérant qu’elle dure le plus longtemps possible !

Q1 : la bonne photo de concert ?

Celle qui va me faire vibrer et qui va me faire dire « whaou » ! Celle qui va te transporter comme si tu avais assisté au concert au premier rang;

Q2 : on en vit de la photographie ?

Alors là, je dirai très compliqué en tout cas uniquement pas sur des concerts. Cela ne rapporte rien, enfin pour la majeure partie des photographes que tu côtoies dans le « pit ». Tout le monde a un boulot à côté ou fait du mariage ou du portrait studio. Sinon une poignée de photographes, peut-être, avec la renommée qui va bien, c’est à dire en France ça se compte sur les doigts de la main …

Q3 : Best of du Hellfest 2019 ?

La scène française of course ! Allez la France ! En fait les grosses Têtes d’affiches internationales ne m’intéressaient pas vraiment. J’ai craqué pour les Nova Twins (ils seront en première partie des Prophets Of Rage à Paris, en août ) Enter Shikari, aussi. Je suis fan des Sisters of Mercy. Super heureux qu’ils aient été invités dans un fest’ métal ! Sans oublier les Shaarghot qui ont tout donné un matin à 11h avec leur métal électronique indus post apocalyptique !! À découvrir d’urgence ;

Q4 : Matos idéal pour concert ?

Un boîtier plein format suffisant puissant et rapide pour capter le bon moment… Des objectifs lumineux. Deux boîtiers équipés avec un 24-70 et un 70-200 pour couvrir différents plans en fonction de la scène et de ton emplacement dans la salle.

Tout ça coûte très cher et pour en revenir à la question du retour sur investissement d’un photographe de concert. En fait pour ma part ça me coûte plus cher que ça ne me rapporte cette affaire !

Q5 : Fan de Sidilarsen ?

Sidifan moi ? Ah bon tu crois ? Je suis hyper fan. Fan de leurs ondes positives, de leur zik qui pulse, de leur gentillesse, bref un groupe incontournable de la scène Metal française qui mérite de sortir de l’ombre (ce qui est en train d’arriver d’ailleurs) depuis plus de 20 ans qu’ils tournent, le dernier opus a clairement franchi un nouveau cap et promet un bel avenir pour les copains toulousains !

Q6 : C’est quoi être rock en 2019 ?

Idem qu’en 2009 ou 1999, c’est un art de vivre, de penser bien que nous soyons tous différents dans les fans de rock ! Je veux dire politiquement, classes sociales, jeunes, vieux …. Le rock nous rassemble, la musique nous rassemble. On est tous animés par la même passion.

Ça s’est vu au Hellfest d’ailleurs. On lâche prise et on profite !

Q7 : La photo rêvée ?

Sans hésitation : séance shooting de Robert Smith et sa band en back stage et ensuite sur un de leurs concerts !! Si tu connais quelqu’un ou tu as un tu as un tuyau je t’en serai reconnaissant pour l’éternité !!!

Son Instagram ! Ben_Gothal_Photography

Sa page Facebook est ici

JV

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quelques instants de concerts chauds capturés par le photographe !

The (rock and roll) man with the cameras, in first row !

The (rock and roll) man with the cameras, in first row ! (crédit Bettina Guérin)

Ben Tardif 1

 

Share