farewell-sequoia-pix

Il y a eu Fifty Ways to Leave your Lover, de Simon and Garfunkel.

Messieurs, je vous propose aujourd’hui 11 façons de tirer votre révérence dans une relation sans issue, toutes inspirées par le disque de Farewell, Sequoia.

(Farewell c’est un homme qui sait tout faire : JB Calluaud et ses œuvres soniques que l’on a appréciées au travers de ce nouvel album varié, entre pop, rock, trip-hop et électronica complexe. Riche univers multicolore Chaque chanson a pour titre un prénom féminin, d’où notre petite liste de… ruptures);

T’es encore dans les teens, Doraleen !

J’te fais le coup de la panne, Jeanne

Mais, Gabrielle, tu sais que je suis avec elle ?

Si tu quittes Meredith, c’est parce qu’elle le mérite ?

Avec Violette c’était le bouquet et j’ai préféré Fleur.

Et Mia pour moitié à temps complet, c’était juste impossible.

Attends…et Eve ? C’est paradis en vrille cette histoire.

Ellie trop de bouquins, jamais d’accord pour sortir avec les potes.

Elle est forme-IDA-ble cette nana. Un peu trop pour moi.

La nouvelle Eloise est mieux que l’ancienne mais, bon, tant pis aussi.

Tenk you, tu as raison. Bon : Adieu. Farewell. Good Bye. So long.

***

Allez, non, non, ce n’est pas comme cela dans la vraie vie ? Ah bon ? Si ?

Oh la la la, ce n’est pas très classe.

Consolez-vous, gentilshommes et femmes de cœur, il reste encore de la bonne musique à écouter.

Jérôme « Edgar Fun-quel » V.

farewell-sequoia

Share