rock-n-roll-of-corse-l-affiche_5667415

Le 21 septembre est sorti un documentaire qu’il est nécessaire de voir si vous aimez le rock des 80’s et plus si affinités.

Le sujet en est le mythique Henry Padovani, ses aventures avec The Police aux tous débuts du groupe, mais aussi ses interactions avec The Clash, The Stranglers, les Sex Pistols, ou REM et même Zucchero. Must see !

Alors, pour fêter ça, fut organisée au Divan du Monde, Paname, une belle soirée de lancement post-première !

Pour commencer les sympathiques et synth-pop Mini-Vague. Ceux qui se souviennent des Tokow Boys apprécieront et les autres aussi car la fraîcheur et l’énergie sont là.

Puis vinrent les excellents The Jones. Pour être clair, voici une bande de types qui en ont vu des gigs et des amplis et qui savent jouer du bon, du vrai, du beau rock and roll. Les 70’s, les Rolling Stones, vous aimez ? Vous adorerez The Jones. Ils font un très bon set, en place, carré et sharp, mais un peu court et on vous conseille de les voir lors de leur First Shot Tour d’Octobre et Novembre !

Mais voici déjà le suivant… Oui, c’est Glen Matlock, le premier bassiste des Sex Pistols ! Il a bien vieilli, lui au moins alors que Sid… (humour noir, très noir). Un show acoustique marrant avec God Save the Queen, Pretty Vacant et même Blank Generation. Recul et auto-dérision très British.

Et enfin, la star de la soirée, Mister Henry Padovani himself en trio guitare, basse, batterie (le jeune pêchu des Pretty Things , ça envoyait du lourd). Du bon rock bien syncopé et secoué avec la setlist sur le dos du T-shirt d’une belle plante blonde qui venait dodeliner du popotin entre les morceaux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Allez, on a rigolé et on a même aperçu Little Bob en personne venu saluer un vieux pote.

Mais les meilleurs ce soir, c’étaient The Jones !

Bref, une belle soirée ? Of Corse, mates.

Jérôme « made you a moron » V.

PS : un grand merci à Philippe Béranger pour les belles photos !

 

Share