Williamsburg, Bedford Subway Stop, Brooklyn
Cet article est le numéro 5 sur 10 du dossier Denner, Cold Wave Bretonne

‘’Je me rappelle me formuler l’équation vers 1999/2000, alors que j’avais pris un job de serveur, ‘’Je ne suis pas venu ici pour survivre d’un job que je n’aime pas, qui ne me mène nulle part. Je ne suis pas ici pour ça !’’. Et je suis reparti vers la musique…’’

‘’L’idée de ressortir mes disques de 1980 me taraudait. Je trouvais que ce son avait une nouvelle pertinence. Si je voulais me démarquer, il fallait que j’apporte ma vraie patte. ACR, Talking Heads, Gang of Four, Shriekback, Marquis de Sade, Yello, Kraftwerk, Cabaret Voltaire, DAF et toute la vague française… J’achetais déjà plein de disques dans les magasins d’occasion de la ville ! A l’époque, les 80’s n’étaient pas recherchées… Ça ne coûtait rien. J’ai fait importer 70% de ma collection de vinyles de France, sélectionnés un à un au téléphone. UPS zou !!! Début 99, j’ai commencé à chercher un lieu. Personne ne voulait en entendre parler ! Un manager de bar m’a même affirmé : « On a eu des revivals pour tout. Mais s’il y a bien une décennie qui ne reviendra jamais, c’est bien les eighties. Parce que la mode était atroce ! ». Quelques mois plus tard, été 2000, le Blu Lounge m’ouvrait ses portes à Williamsburg, Brooklyn (au 197 N. 8th St., at Driggs St.) où je venais de déménager. J’ai commencé à mixer ma cold wave/synth pop. Je passais beaucoup de groupes européens, français et bretons que les Américains ne connaissaient pas… Complot Bronswick, End Of Data, Tanit (*)… Et ça a tout de suite cliqué‘’. 

‘’Le bouche-à-oreilles s’est vite développé; tous les fans de new wave et cold wave s’y retrouvaient. Les futurs gars du label Wierd Records, dont Pieter Schoolwerth, son fondateur, Sean le futur Martial Canterel et Xeno & Oaklander, les gars de Blacklist, et Veronica qui allait beaucoup plus tard fonder Minimal Wave, se sont tous rencontrés là en 2000/2001 (**). Steven Severin de Siouxsie & the Banshees a même débarqué un soir… apparemment renseigné par son éditrice… Il m’a demandé un titre : ‘’Lady Shave’’ de Fad Gadget. Et plus tard, alors que je passais ‘’Heart & Soul’’ m’a soufflé : ‘’Vas-y! Laisse tourner la face entière !’’ ‘’. 

D’autres musiciens venaient pour écouter. Kyp, chanteur du futur TV on the Radio était un régulier de mes mercredis soir, très timide, assis dans un coin. Ou Carlos D (Dengler), le bassiste d’Interpol. J’avais sympathisé avec Matthew de Nada Surf, charmant. Il venait avec Daniel, le bassiste. Ils m’avaient même filé un cdr d’un dance mix de « hi-speed soul » pour que je le passe. Le batteur de LCD Soundsystem traînait, et Nic, chanteur de !!!, que je connaissais pour son side-project local Out Hud, que j’avais vu jouer dans une galerie de Chelsea, !!!, je ne connaissais pas… Ça l’avait surpris. Les gars de The Rapture ont fait une apparition un soir à Ivy South, un autre club où je faisais une soirée Decadanse, avec DJ 3:1:G. Dan Selzer, DJ new yorkais réputé et fondateur du label Acute Records, était notre guest ce soir-là. Will Burnett mixait avec moi régulièrement aussi. Au Double Happiness, dans Chinatown, elle s’appelait FAC 216. Je déclinais mon idée ‘’From february 1978 to September 1983’’. Et aussi au Southside Lounge, toujours à Williamsburg – avant la gentrification violente qu’a subi le quartier – où on a lancé la première Wierd Party avec Pieter Schoolwerth’’. 

« Sur les encouragements de potes disquaires qui venaient à mes soirées et me disaient : « Il faut que tu sortes tes mixes, mec ! On vendra ça ! », j’ai sorti les quatre volumes de ma Decadanse Mix Series entre 2001 et 2004. C’était l’esprit des mixtapes des 80’s mais sur cdr que je gravais sur mon ordi, et emballais dans une chouette pochette réalisée par mon ami Glenn Maryansky (Wierd Record, musicien et graphiste). Ce sont des mixes de post-punk, minimal synth, electro-pop, punk funk, cold wave, ‘’from february 1978 to september 1983’’, qui était mon gimmick. Et pas seulement. Je m’y tenais ! C’est cette ultra-spécialisation – qui était ma came – qui m’a permis d’être remarqué localement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le volume 01 (lien d’écoute ICI) a terminé dans le classement des College Radios US et le ‘’Heavy Airplay’’ de WFMU, la radio indépendante new yorkaise, sur laquelle j’ai mixé ensuite; comme d’ailleurs sur WNYU (NY Université) et East Village Radio, où je remplaçais régulièrement Veronica Vasicka. Je mettais ma Decadanse Mix Series en dépôt dans les mag’ de disques de la ville et ça vendait… bien !!?! Other Music a même organisé une soirée ‘’CD-R Superstars !!! Heroes of the Homemade Mix’’ où ils m’avaient demandé de mixer au très sélectif Club APT dans le Meat Packing District, avec DJ Language et d’autres. »

‘’Je voyais de nombreux concerts : David Byrne à la Knitting Factory (***), Wire lorsqu’ils se sont reformés en 1999, une reformation de Soft Cell au Roxy ou The Human League dans un club de Time Square. Et un des derniers concerts de Siouxsie avec John McGeoch, au superbe Roseland. Enorme concert ! J’ai même aidé à l’organisation de deux concerts de Tuxedomoon à la Knitting Factory et au Tribeca Grand Hotel où je leur avais dealé un hébergement contre un concert dans le lobby. J’ai donc assuré leurs deux premières parties (et plus tard à Paris, au Nouveau Casino). Emotion. Dans ce même club d’hôtel, j’ai ouvert pour un concert privé de Gang of Four. Gros souvenir. Mais en fait, j’ai surtout vu beaucoup de groupes de la scène locale new yorkaise, dans des soirées, des lofts … Pléthore de trucs underground. Et pas chers…’’.

Un parcours jalonné de nombreuses rencontres. Mais l’une d’entre elles, avec les musiciens new-yorkais Adam Humphreys et Mike Pate, vient d’avoir lieu (en 2003)… Et elle va être la plus déterminante de toutes…

 

Alechinsky.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

(*) Complot Bronswick (1981-1995 et depuis 2006) : groupe formé à Vannes puis délocalisé à Rennes. Membres : Arnaud Le Brusq (chanteur et auteur compositeur), Yves André Lefeuvre alias Peking O (batteur compositeur), Maurice Chesneau alias Paolo « C » Uccello (peintre compositeur), François Possémé alias Nikolaï Ada (guitariste compositeur).

End Of Data (1983-1986) : groupe formé à Rennes. Membres : Thierry Leray, dit AE (Complot, Raendom, Edouard Nenez…), Didier Perichon , Eric Trochu (Torri Kami, Arkàn, Ana Ata Kik, ConnectiCat, ERT, Ana Kronic, Lamour, Kakashi, Complot, …) dit ERT. 

Tanit : groupe formé à Paris. Membres : Elsa Drezner (Chant), Pascal Humbert (Basse – Passion Fodder, 16 Horsepower, Lilium, Wovenhand, Bertrand Cantat, Détroit) et Thierry Bertomeu (Guitare).

(**) Le label sera fondé en 2006.

(***) La Knitting Factory, inaugurée en 1987, est un club de musique new-yorkais, à l’origine spécialisé dans le jazz et la musique expérimentale, et de façon plus générale dans toutes les musiques avant-gardistes.

Bonus Track : reportage de 7 minutes tourné par TV Breizh vers 2004, pour un programme qui s’appelait « Les Bretons de l’Etranger ».

 

 

 

Dans le dossier :<<  » NO DANCING ! « Vous avez demandé TRANSPOLIS ? Ne quittez pas ! >>
Share