Bad Chili And The Crabs Kissing Hard 2018

Du bon vieux rock and roll qui fait plaisir et puis c’est tout !

Quand le chanteur d’un groupe ami, The Jones, rejoint (aussi) une excellente formation de crabes expérimentés, nous voilà dans le panier du rock, garage, fuzz et un peu punk. Chez Songazine, on adore.

Et ça, ce n’est pas un joli nom Bad Chill and The Crabs ?

Ne boudez pas votre plaisir, et achetez pour quasiment le prix d’un demi paquet de cigarettes leur toute dernière production, en cliquant ici.

BCTC_Int_Local_1

Que du bon, on vous dit : ça sautille, ça bouge et ça réveille !

Alors, on pourrait argumenter qu’en 2018, le rock serait un truc de vieux ?

Je réponds LOL dans ta face, reste avec tes flows sans fin, ta casquette NY à l’envers et ton pattern samplé, moi je saute en l’air et pan : one-two-three-four avec les adeptes de la Stratocaster, de la Rickenbacker, de l’orgue obsédant et de la batterie qui cogne. Désolé, mais notre cœur est tatoué à l’encre qui a un jour écrit Chuck Berry sur une pochette de 45 tours. Inoxydable est l’élégance vintage. Un groupe qui chante « Lost in Vierzon » ne peut pas être fondamentalement mauvais.

Bad Chill and The Crabs, en studio comme en live ça fait du bien, c’est comme un Bloody Mary en début de soirée : nourrissant et légèrement enivrant, mais juste ce qu’il faut.

Ils seront en concert, regardez, et même dans le prometteur Cosmic Trip Festival à l’affiche collector.

Cosmic Trip Festival

Vive le vintage, la bonne humeur et les amplis à fond.

Jérôme « tourteau mayonnaise » V.

Share