after-marianne

Une brève chronique pour décrire les très belles plages musicales de l’EP « It’s a wonderful place to be (over) » du quatuor After Marianne.

Six pistes rêveuses et apaisantes, de grandes envolées qui vous feront un bien fou. Recette : débrancher tout appareil qui pourrait sonner, appuyer sur play et s’allonger sur son canapé dans une semi-obscurité.

Vous voilà voguant dans un espace léger et doux, bercé par la belle voix enveloppante de Mathilda. Détente assurée.

Mélodies simples et cristallines, agréables sensations sonores.

L’EP se termine par l’impeccable Space, vous êtes déjà très loin après ces six minutes dix secondes en apesanteur. Un cosmonaute américain dit enfin : « It’s a wonderful place to be (over) … Quoi, déjà ?

Eteignez la lumière et réécoutez l’EP.

L’amateur de rythmes effrénés aussi, parfois, a besoin de récupérer.

Que rajouter ? Peu de choses, amis lecteurs, si ce n’est de vous conseiller (avec douceur, assurément) de tendre l’oreille pour capter les bonnes vibrations émises par After Marianne.

Jérôme « zen et smile » V.

 

Share