escobar-groupe-rock

Soyons directs comme le poing de Cassius Clay dans la tronche de son adversaire. Songazine défend les couleurs de l’excellent groupe de pur rock and roll Escobar. Ils sont deux et basta, ça envoie les bastos.

Acte I : Ours sang peluche

Coup de projecteur sur un premier album qu’on a aimé, et c’est écrit noir foncé sur blanc cassé, ici

escobar

Acte II : Coq de la pampa

Le 15 septembre est larguée leur deuxième torpille à 10 têtes.

Pouf ! Rock qui dégoupille dès le premier titre (You Must Get Stoned, tout un programme).

Chansons courtes et enlevées, tout ce qui faisait le charme de notre découverte du premier album, et on remet le couvert. On ne s’en lasse pas. Est-ce du stoner énervé du garage ou du grunge. Est-ce punky punky sur les bords ? Un savant mélange ?

Droits dans mes bottes, je réponds : WTF !

L’heure n’est pas à la réflexion stratégique les amis, mais à mettre la sono à fond et à sauter en l’air.

Une petite favorite ? Partner in Crime. Bien accrocheuse et réussie.

Mention spéciale pour l’artwork, qui retiendra l’attention du rock critic même le plus busy de cette fucking rentrée 2016 !

escobar-bird-of-pray-big

Jérôme « you must get rolling stoned » V.

PS : Acte III, quel animal alors ?

 

 

Share