Silly Boy Blue - Baisers volés 2018

Une longue veste indigo recouvrant un pantalon à paillettes, de hauts talons : le style est affirmé, le ton est donné, nous rentrons dans l’univers encore mystérieux de SILLY BOY BLUE.

C’est avec son concert que démarre la première édition de Baisers Volés, le festival réjouissant qui prend place à la Nouvelle Vague (salle de musique actuelle de St Malo). Pensé comme l’amplificateur d’une scène émergente francophone foisonnante, le festival met à l’honneur durant trois jours nouveaux talents et artistes déjà renommés.

L’occasion nous est donnée de rencontrer SILLY BOY BLUE, nom de scène d’Ana Benabdelkarim.

Si certains la connaissent comme membre du groupe Pégase, c’est à présent seule sur scène, entourée de claviers et guitare, qu’Ana nous emmène immédiatement dans son sillage. Sa pop feutrée, aérienne et lumineuse réunit des influences aussi bien rock, glam rock qu’électro-pop, toutes savamment intégrées.
C’est avec sincérité et une pointe d’humour qu’elle nous raconte en interview la genèse de son projet solo, qu’elle a véritablement construit à la fin de la tournée de Pégase en décembre 2016.

« Je voulais un projet que je peux assumer, qui me semble cohérent »

Ses inspirations (« des nana hyper fortes – Cat Power / Angel Olsen / Fever Ray / Chris(tine and the queens), qui me donnaient envie de faire de la musique solo ») avaient eu le temps d’infuser et elle s’est lancée. C’est d’ailleurs une autre influence majeure qu’on retrouve derrière son nom de scène : « référence au tout début de Bowie, là où il a commencé, qui m’inspire vachement, cette star Bowie avant Bowie ». L’idée est que « tu peux vraiment t’assumer et être qui tu veux quand tu veux, si tu veux changer et ne pas être dans une case ».

Au-delà des influences strictement musicales, Ana est à l’écoute d’autres sources d’inspiration : la danse, le cinéma et des auteurs, en particulier Mona Chollet dont elle parle avec un élan communicatif.

Le public la suit dans son univers, la portant avec bienveillance et engouement lorsqu’elle nous fait découvrir ses compositions. Son EP « But you will » sortira le 26 octobre. En attendant, on ne peut que vous conseiller, si ce n’est déjà fait, de découvrir le clip Cecilia et sa mélodie hypnotique.

 

 

Avant de quitter Ana, on lui a demandé ce qu’on pouvait lui souhaiter pour la suite : « continuer à être si bien entourée de manière aussi bienveillante ». On ajoutera, de continuer à tracer sa propre route… on la suivra sans hésiter.

Veyrenotes et Wunderbear

 

SILLY BOY BLUE sera au MaMa festival le 18 octobre prochain.

Un grand merci à Angèle Häfliger-Brethès et à Gwen Chapelain pour Baisers Volés.

 

 

Share