Kissin time
Cet article est le numéro 3 sur 5 du dossier Une couverture un souvenir

COVER MF

N’ayant que peu connu le vinyl par rapport au CD et à présent la musique sur support dématérialisée…..mon choix de couverture de couv’ se porte sur deux CD de Dame Marianne Faithfull qui ravivent des souvenirs forts que je livre dans ce dossier Songazine.

L’album Kissin Time (Virgin Records, 2002) est le fruit electro rock du travail collaboratif de musiciens, auteurs, compositeurs et interprètes hors-pair (Etienne Daho, Beck etc.) pour la voix mélodico-harmonique de Marianne Faithfull. Les titres de ce 17ème album revêtent une portée relativement biographique et cette incartade physique avec le temps se reflète sur la pochette. La couverture sur laquelle une silhouette (probablement féminine) est couverte de couleurs et formes interpelle par son visuel très modernement traitée. C’est le résultat de la projection de peinture et autre attributs plastiques à l’art de jeunes enfants qui furent mis à contribution (à l’époque dans Dolls project, de Nick Knight) afin de produire et de présenter la teneur d’un baiser temporel. Cette couverture je l’ai tendu en 2003 à Marianne Faithfull pour signature alors que j’avais pu échanger quelques mots avec elle à l’occasion d’un trop court passage en live au sein d’un grand magasin parisien aujourd’hui fermé. J’étais très impressionnée en tendant le CD vers cette interprète iconique afin qu’elle le signe et laisse trace de cette rencontre ! A l’époque je n’étais pas encore chroniqueuse mais j’avais déjà contracté une passion pour la musique chronique.

MF

J’ai réitéré cet acte de lui faire tracer une signature dédicacée avec le suivant Before the Poison (Naïve Records, 2004). Une petite fille lovée sur ses genoux, une transmission de tendresse, de pensée ou d’expérience, lorsque j’y songe c’est avec cet album que j’ai fait pour la seconde fois la groupie attendant patiemment d’assouvir son désir d’autographe en étant autorisée à pénétrer dans les coulisses alors qu’elle était dans sa loge ! A l’époque son manager était relativement détendu et elle était soulagée après concert et je ne constituais aucun danger sauf celui de la saouler de compliments face à sa performance. Elle avait initialement annuler sa tournée mondiale avec la découverte de son crabe de maladie et l’avait heureusement reporté en tournée européenne ce 27 mars 2007 à la Cité de la musique. Je me souviens que c’est aux sons de la chanson Before the Poison notamment que j’ai réussi à descendre dans les graves hors de ma tessiture habituelle jusqu’à n’en plus pouvoir. Je n’ai pas eu d’autres poussées de fan-groupite aiguë depuis. Voilà ces quelques pensées qui me reviennent alors que j’observe à nouveau ces deux couvertures d’album. Brèves anecdotes, souvenirs impérissables pour moi, depuis elle chante toujours, encore et sa voix ne cesse d’être admirable pour moi.

Van Morifull

Article récent à lire pour la redécouvrir: https://www.elle.be/fr/249080-portrait-marianne-faithfull.html

Dans le dossier :<< Le Forestier : naissance d’une passionVoyage et Découverte >>
Share