PETHROL

Pethrol, duo de lyonnais formé en 2013 – Héloïse Derly au chant et claviers et Cédric Sanjuan à la batterie -, était en concert au Carreau du Temple le vendredi 17 mars 2017, après le set des Burning Peacocks chroniqué ICI.

PETHROL -Live @Carreau du Temple 17.03.2017 - Héloïse Derly & Cédric Sanjuan

Quelle belle surprise, pour le moins inattendue !

Car Pethrol, c’est de l’énergie pure ! Des sonorités qui empruntent à l’oxymore, tout à la fois lourdes et aériennes, brutes et raffinées. Une musique minimaliste et cold, aux confins de la pop-électro, de la world music et de musiques tribales africaines.

L’univers musical du duo ? : Austra (‘’Feel it Break’’), Fakear Thylacine, The Knife (‘’Heartbeats’’ ‘’Silver’’), Kate Bush (‘’Running up that hill’’) ou encore Aurora (‘’Conqueror’’)…

Héloïse, joli minois au mimétisme troublant avec Kim Wilde et Debbie Harry jeunes (les amours d’adolescence de votre chroniqueur bien-aimé) ou Björk aux cheveux blonds dorés, est toute de noir vêtue. Or noir.

PETHROL - Live @Carreau du Temple 17.03.2017 - Héloïse Derly

En transe dès l’entame du set, elle parcourt chaque espace disponible de la scène en mode 120 BPM, rejoignant même au bas de la scène le (jeune) public debout, venu nombreux pour se trémousser aux sons entêtants du duo bien rôdé.

Une voix aigüe, éthérée, envoûtante, un chant japonisant : c’est Bonnard l’électro-pop !

Lorsqu’elle cesse de déambuler parfois, Héloïse frappe les pads de son Roland SPD-30 Octapad, gorgé de sons de percussions électroniques et de multi-effets mémorisés, et déverse des notes de synthé en nappes (les fameuses nappes de Pethrol).

Cédric Sanjuan s’envoie à la batterie hybride (acoustique et électronique), à l’unisson de la chanteuse. Son évidente maîtrise ferait passer Shawn Crahan, le batteur de Slipknot, pour un gallinacé juvénile (plus adapté que le pléonastique ‘’perdreau de l’année’’). Ça martèle sévère, c’est tour à tour martial et tribal.

Le plaisir du duo à jouer sur scène est visible et communicatif.

Le set se clôture en apothéose sur leur tout nouveau single « Le Dernier Grand Voyage », chanté en français, qui évoque de loin les rêves et espoirs des migrants.

Pethrol n’est pas une énergie fossile non renouvelable. C’est même tout le contraire.

Alors courez vite les voir sur scène et préparez-vous à danser sur les rythmes syncopés du duo sans syncope !

 

Alechinsky.

Concerts à venir. 7/04 Montluçon – Le 109. 4/05 Magny-le-Hongre – File 7.  5/05 Niort – Le Dynamo.  11/05 Saint-Etienne – Le Fil. 24/06 Bressuire – Salle Emeraude. 30/06 Poleymieux-au-Mont-d’Or – Collectif Démon d’Or

Discographie. 2013 : Black Gold (EP). 2014 : Golden Mean (EP) / GoldMund (EP). 2016 : Figures (Album)

 

 

Share