niki démiller -crédit G Brigaudiot

Encore une chronique que je démarre par des considérations sur la trépidante vie du chroniqueur musical !

Alors, voilà, dans le torrent de mails que je reçois désormais, quand je lis un message de la sémillante Victorine qui me parle d’un ami à elle, hé bien je le lis. C’est ainsi, par contagion, par Toutatis et esprit ouvert à l’humour pince-sans-rire de notre amie.

Surprise, scoop, elle me parle d’un EP de Niki Démiller (enchanté, cher Monsieur) aka « l’Aventure » qui sorte le 30 novembre 2018.

Cinq titres pop cool et made in France. Des paroles à tiroir et moult allusions, à vous de les saisir. Dans le paysage frenchy fait d’amours déçues et d’autofiction larmoyante, un peu de gaieté ne peut faire que du bien !

Niki Démiller - L_Aventure

Le single qui en est extrait me fait bien rire et rafraîchit l’humeur : Silicone Valley. Comptine faussement naïve et bien ironique sur le monde des Bisou-geeks. Youpi la vie des startups et des cadres qui y croient ! Ah être comme Steve Jobs et vivre une existence trépidante LOL. De quoi se faire suer le burnout ?

Vidéo joyeuse et chorégraphie colorée dans la rue. Ne pas se prendre au sérieux, voilà l’idée, non ?

Et justement, Victorine chante ici avec M’sieur Niki et ils disent des tera-octets petites horreurs avec le sourire.

Pop entraînante et pas politiquement correcte, on signe en bas à droite.

Et dans cet EP on se fout également de « Cœur Défense », univers impitoyable situé aux portes de Paname et hérissé de tours infernales.

Balade pop sucrée pour finir avec le gentil Lewis Evans, gentleman qu’on aime bien aussi, Asshole Hero, on n’ose vous dire de quoi ça cause…

Bref, cette chronique a été rédigée parce qu’on avait envie et que Victorine, Niki Démiller, Lewis Evans et leurs copains sont par transitivité nos copains et espérons-le… les vôtres !

Enjoyez votre life tant que vous le pouvez, passez les chansons de Niki Démiller à fort volume sur un électrophone consentant…

Jérôme « ça descend pas » V.

Share