débordé-tâches

Je l’ai évoqué cent fois, le bombardement de sollicitations est phénoménal pour le rock critic, dès que son site ou journal émerge un tantinet de l’anonymat.

La messagerie électronique permet de décupler les envois, mais, hmmm, il suffit d’appuyer sur « delete » et la mauvaise conscience s’envole. D’autant plus que dès demain, votre boîte mail sera à nouveau débordante.

Mais, quand on reçoit un CD, c’est plus délicat. L’objet physique est là, sur votre bureau, il vient s’ajouter à une pile d’autres… Physiquement et humainement, il est impossible de tout écouter, de tout aimer et encore plus de voler ¾ d’heure pour écrire sur cette collection exponentielle.

Sur mon bureau, une tour de CD qui penche dangereusement…

Cependant, l’envie de jeter une oreille est là, dans les (rares) temps libres, et surtout, on ne peut s’empêcher de songer au patient travail des agences presse et RP, et plus particulièrement des personnes qu’on y connaît (et que l’on remercie de leur patience et ténacité).

Elodie, aka elliepromotion.fr toujours en mouvement, m’a envoyé un EP du groupe Parpaing Papier. Testeurs de Casques, c’est marrant ce titre !

5 titres de très bon rock fort, en français, avec des paroles originales.

Le CD ? Je peux l’offrir à un ex-fan des Bérurier Noir et qui aime rigoler.

Marion, de la formidable agence Ephélide, m’a expédié d’Enik, l’album The Deepest Space of Now, qui sort le 8 Novembre.

Registre poétique, en apesanteur, collaborations, styles variés, … en tout cas artiste pas banal. Cela mérite une écoute approfondie et répétée. Le travail musical et visuel est fort, je tire mon chapeau.

Le CD ? Je peux l’offrir à une femme qui aime Massive Attack et qui parle bien anglais.

Xavier (agence Attitude), m’a gentiment posté le CD jaune tournesol et noir, accompagné d’un communiqué de presse jaune tournesol et noir de Pierre Daven-Keller, intitulé Kino Music, soit des morceaux instrumentaux et chantés, qui sont potentiellement tous dans une BO de film allant de 1970 à nos jours. Des perles musicales sont contenues dans cet album (mais l’une des chanteuses en featuring m’agace profondément et si je cite son nom, je perds mes amis et déclenche le courroux de mes enfants et l’ire de mon épouse). A part cette blonde qui patine, c’est cool pour écouter dans son autoradio.

Le CD ? Je peux l’offrir à un amateur de films (X ou pas) qui aime le jaune tournesol et le noir …

Et ensuite ?

J’avoue, j’avoue, je n’ai pas écouté les CD des artistes suivants : Les Nus, Crobar, Kris Barras Band, Rod Barthet, Laurence Jones Band et Arnane.

Et ensuite ?

J’oubliais ! Artiste courageux, et tenace : Lunt, CD Phantom Solids, expédié de Riga en Lettonie (si, si), je vais faire l’effort minuscule mais sincère de mettre un lien ici pour qui souhaite (dans le bizarre, très bizarre, si vous aimez, c’est top et ce CD je peux l’offrir à un amateur de Bauhaus, des Residents, Sonic Youth ou Brian Eno).

Et vous savez… maintenant j’ai un peu la hantise de trouver encore du courrier pour moi, le soir quand je rentre du travail, ces grandes enveloppes qui contiennent un CD et un communiqué de presse.

Hantise contrebalancée par la certitude qu’il y aura des coups de cœur dans le lot, OK, OK.

Cette chronique est terminée, j’ai un peu fait diminuer la tour qui penche.

Merci encore malgré tout aux agences presse et promo qui n’arrêtent jamais leur ouvrage (et permettent à la Poste de survivre ?)

Jérôme « overbooked, overrated, over-everything » V.

 

 

 

Share