PhotoPresse_CAVALE_2016

Une interview en mode mailer d’un duo pas comme les autres : CAVALE.

A l’écoute leur EP –qui sort demain, le vendredi 9 décembre– est diablement original, leur musique détone et ils sont inclassables. Textes forts, musique puissante, sons qui vrillent et dévissent. Piment atypique fort et on aime beaucoup.

Hors d’oeuvre : le clip de la chanson « l’élan des félins », qui est accompagné d’une mini note permettant son interprétation :

« L’élan des félins » évoque l’étouffement avec poésie et une légèreté ciselée dans le brut. De là est née la volonté de Mathieu Membré de montrer un seul et même personnage, lui aussi complexe, afin de retranscrire la puissance de ce contraste. Tour à tour il s’emprisonne, se libère, se dédouble mais n’est toujours qu’un. Il expérimente plus qu’il ne comprend. 

En deuxième lecture c’est une référence à la situation actuelle des réfugiés. L’arrivée par la mer, le passage de la forêt symbolisent les deux grandes voies : méditerranée et balkans. Le héros rêve à son arrivée dans un paradis qui n’est, par la peur de l’homme, qu’un autre enfer. Pourtant en chassant l’autre il ne se traque que lui-même.

Et leur musique mérite une écoute attentive car elle ne se laisse pas attraper si aisément et c’est pour cela qu’on vous ne parle sur ce site !

Interview (thanks Florence Kovalevsky !)

*****

  En mode « Culte »

Groupe culte ?                                                            Portishead

Disque culte ?                                                             Mezzanine de Massive Attack

Salle de concert culte ?                                              L’Elysée Montmartre

Synthétiseur (ou machine) culte ?                              Le Fairlight CMI  

En mode alternative / « Ou /ou »

Baudelaire ou Verlaine ?                                            Baudelaire 

Joy Division ou New Order ?                                     Joy Division pour les chansons

Fauve ou Diabologum ?                                             Ni l’un ni l’autre

Musée du Louvre ou palais de Tokyo ?                      Les 2 

Rester dans l’ombre ou saborder ses idéaux ?          Rester dans l’ombre

« Dernière fois que… »

 Vous avez créé un morceau ?

Il y a 2 mois, « Beauté rouge » qui figure sur l’ EP.

Vous avez éclaté de rire ?

Il y a 5 minutes !   

Un peu trop bu et ou mangé ?

Demain j’imagine.

pochettecavale_moy_def

 Vous avez adoré un disque récent (ou pas d’ailleurs…)

L’album Aforger de Douglas Dare

Votre contribution, SVP !

 Une photo qui vous inspire

Woman once a bird de Witkin, en hommage au Violon d’Ingres de Man Ray 

woman-once-a-bird

 Une citation que vous aimez

« L’expérience, c’est le nom que chacun donne à ses erreurs ». (Oscar Wilde)

 Un livre ou un film à voir d’urgence

Caroline: L’Horizon Chimérique de Jean de la ville de Mirmont

 Val: Les Ailes du désir de Wim Wenders 

Un dessin (scanné ?)

dessin original Cavale

Un selfie pas banal

selfiecavalenonconventionnel

140 signes pour nos lecteurs                                         #sionavaitsuquoiraconteren140signesonseseraitmisatwitter:-D

 Questions fermées

 Connaissez-vous THE FALL ?

Oui le groupe!

Aimez-vous la nuit noire ?

Valentin: Rien de mieux pour un vrai repos       Caroline: non elle me fait peur

 Espérez vous remplir la Cigale (Paris) un jour ?

Oui mais une préférence pour le son de l’Elysée Montmartre 

 Regardez vous Arte ?

ARTE+7 

Lisez vous des romans noirs ?

Non malheureusement 

****

Jérôme  » no horse tonight » V.

PhotoPresse_CAVALE_2016

PhotoPresse_CAVALE_2016

PS :

Cavale, définition

Jument. Hennir comme une cavale; furieux, souple comme une cavale :

1. … c’est le vent embrasé du désert qui, chantent les Arabes, féconde les cavales, les rendant si rapides que leurs pieds ne touchent point à terre; … Pesquidoux, Chez nous,1921, p. 178.

P. métaph.

Littéraire :

2. Fait un long article que j’ai manqué net. L’expression m’a entraîné, cavale dangereuse qui m’emporte parfois sur sa croupe… Barbey d’Aurevilly, 2eMemorandum,1839, p. 397.
Pop. Grande femme maigre et dégingandée. La sœur d’Hubert (…) était insignifiante, une cavale aux grands pieds(P. Vialar, La Mort est un commencement, Le Petit jour, 1947, p. 236).
Prononc. et Orth. : [kaval]. Ds Ac. 1694-1932; ds Ac. 1694-1740 sous la forme cavalle. Étymol. et Hist. 1552 « jument » (Coutume de Renaix [Belgique, arrtd’Audenarde], GdCoutumier général, t. 1, p. 1142). Empr. soit au prov.cavalo « id. » (ca 1628, Cl. Brueys ds Mistral) soit plutôt à l’ital. cavalla (ca 1340 ds Batt.), du lat. caballa « id. ». Bbg.Barb. Misc. 1 1925-28, pp. 33-34. − Goug. Mots t. 1 1962, p. 71.
Share