Le Chantier des Francos face à l'océan

Hier soir, je suis allée assister à un concert dans cette bâtisse bardée de bois, poétiquement située face à l’océan, sur le parking Saint Jean d’Acre de la Rochelle. Puisque tout mélomane qui se respecte doit connaître cette terre fertile, je vais vous faire une fleur et vous en dire plus !

chantier_francos-Copie

Ça ne paie pas trop de mine, mais comme on dit, « c’est dans les vieux fourneaux qu’on fait les meilleurs gâteaux » (et aussi : « c’est dans les vieux jupons qu’on fait les meilleurs chiffons », disait Henri Dès. Oh pardon, je m’égare…).

Le chantier des Francos, kézako ? C’est un « accélérateur de talents », comme l’indique le logo apposé sur les retours :

chantierfrancos

Ça veut dire que si tu es un jeune artiste, et que tu as vraiment du talent, le chantier des Francos peut t’aider à améliorer tes prestations scéniques pour, qui sait, devenir un jour célèbre !

Ce formidable incubateur a en effet aidé des artistes comme Christine and the Queens, Feu ! Chatterton, Jabberwocky, Radio Elvis ou Carmen Maria Vega à voir le jour. C’est un dispositif de formation, sous forme de résidences avec concerts de restitution à la clé, et d’accompagnement d’artistes. Le Chantier des Francos édite un CD et permet aux artistes repérés de se produire lors du festival des Francofolies, parfois même en interlude sur la grande scène de Saint Jean d’Acre.

Comme pour les Inouis du Printemps de Bourges, une sélection est opérée par un comité d’écoute et de repérage des Francofolies de la Rochelle. Des groupes ou artistes de tous les styles peuvent postuler. Chaque saison, 12 nouveaux bébés sont sélectionnés pour participer au dispositif. Ce sont des petites étoiles montantes, qui se produisent déjà sur des petites scènes et ont enregistré une maquette ou même un premier album.

Les 12 travaux du Chantier des Francos (cuvée 2017) :

En janvier, j’ai eu l’occasion de découvrir Palatine, Thérapie Taxi et Inüit qui sortaient d’une résidence de travail scénique avec Christophe Gendreau, ancien chanteur dans le groupe « The Wriggles ». Hildebrandt est aussi de la partie en tant que coach. Lors de la séance de travail scénique avec Thérapie Taxi qu’on a eu droit d’observer, Christophe Gendreau arrêtait régulièrement les membres du groupe jouant leur set (qu’il aura également pu modifier auparavant) pour leur prodiguer des conseils. Le concert de restitution a mis en lumière cet intense travail. Gros coup de cœur pour Inüit, dont on entendra certainement parler dans les années à venir.

Bâton rouge de Palatine

La plus poétique des Thérapie Taxi (AVERTISSEMENT : attention, si vous avez des enfants, attendez qu’ils soient couchés pour regarder cette vidéo avec du son !!!) :

Mes chouchous nantais : Inüit, avec Dodo Mafutsi

Hier soir, on a pu applaudir Juliette Armanet puis Barbagallo, avec leurs musiciens (bon, Juliette avait rencontré les siens trois semaines plus tôt, mais si elle ne nous l’avait pas dit, on ne l’aurait pas remarqué !). Deux projets artistiques bien différents : la première, avec sa voix cristalline, ses doigts d’or, paroles chuchotées pour communiquer avec son public, chansons couleur Sanson, s’est levée de son clavier et a chanté quelques titres debout pour la première fois suite au travail effectué avec le coach du Chantier. 

L’autre, Barbagallo (je le trouve drôle, ce nom, on dirait qu’il sort d’un conte de Perrault !), batteur-chanteur comme il est assez rare d’en rencontrer, nous a invité dans son univers décalé de sa voix d’extraterrestre sorcier sur des sons électros.

Prochaine session le 17 mars à 20h30 avec Part-Time Friends, After Marianne et Ariel Ariel.

Vous avez certainement déjà entendu Part-Time Friends à la radio :

Marianne, d’After Marianne :

Comme toi d’Ariel Ariel illustré par un chef d’oeuvre graphique :

Alors voilà, toi, le spectateur amateur de découvertes, si tu vis dans les environs de La Rochelle, tu dois absolument fréquenter cet endroit. Tu peux même réserver un Pass Chantier pour aller voir tous les concerts en faisant des économies !

(Petite phrase terminale nostalgique qui résonnera fort chez les grands enfants qui ont grandi à la campagne…)

On se retrouve à la cabane ?

Violette

Share