VCTN RADIOA
Cet article est le numéro 7 sur 9 du dossier BEST OF 2017

Je vous propose pour cette année un Best Of tout en mélodies cathartiques qui vont vous permettre de replaner sur votre année 2017 et vous préparer à tracer cette nouvelle année !

  • Andreas Spechtl, Thinking About Tomorrow, and How to Build It, Bureau B.

Spechtl

Aérien, froid, on s’envole sous la neige avec cet album du berlinois Andreas Spechtl, qui compose cet opus, plongé dans l’incroyable capitale iranienne, Téhéran sous la neige. A la fois spirituel et grave, cet album est un bijou méditatif assez rare et transporte l’auditeur dans des paysages déjà tracés, croqués sur le vif de la ville.

A écouter pour : celles et ceux qui aiment avancer dans le froid hivernal en marchant, casque sur les oreilles et poésie dans la tête.

 

  • Joel Henry Little – Great Kills Friendship Club, Micro cultures / Differ-Ant.

a2011378610_10

Pure douceur, bonbon suave, c’est L’album de Noël ! On est bien avec Joel Henry Little au coin du feu, rêvant à des ailleurs faits de road trips, de découvertes d’autres mondes, de repos bien mérité. Féérique, sa voix oscille entre gospel et chanson, ses nombreux instruments décrivent des mélodies chargées en émotions et en rebondissements, cet album est une histoire et nous transporte, écoute après écoute.

A écouter : en quête de bonheur guilleret.

 

  • Joon Moon, Moonshine Corner, Kwaidan Record.

joon moon

Ce génial trio est assez fort, et très touchant. Des professionnels de la musique (producteur, chanteur, musicien) se réunissent ensemble et font cette expérience, ce pari de créer une musique envoutante, basée sur la voix excellente de la chanteuse, des notes aiguisées et des rythmes patients. Vus en concert, c’est un pur délice, un transport intime et collectif.

A écouter pour : buller, se relaxer avant la reprise.

 

  • Martyn Heyne, Electric Intervals, 7K !

heyne

Tout en délicatesse, Martin Heyne et sa guitare électrique nous emmènent loin, très loin dans une grande beauté harmonique… Très simples et épurées, les notes se faufilent dans nos oreilles et dessinent des volutes aériennes qui nous poussent au rêve.

A écouter : Pleurer pour de vrai, entrer en introspection, relâcher enfin la pression et se préparer à une bonne nuit.

  • VTCN Radio, Mydriase, Five to Six Records

VCTN RADIO

Légèrement plus sombres que nos autres perles électroniques de 2017, la prose de VTCN Radio nous accompagne dans des lieux enfouis, sombres et intenses de notre année. Cet album recèle des bijoux sonores, des guitares ensorcelantes, des chouettes étonnantes, de l’orage, de la pluie, des chants glaçants, on est en transe.

A écouter : pour danser et planer dans son salon, quand tout le monde est parti.

 

  • Garcia Phone, Dream Eater, Microcultures

Garciaphone-Dreameater

Véritable coup de cœur de l’année, Dream Eater de Garcia Phone est un petit chef d’œuvre, qui s’écoute et se réécoute infiniment. De grandes mélodies très pop, des guitares rock et doucement psychédéliques, on avance comme dans un merveilleux jardin en écoutant cet album.

A écouter : tous les jours, des prochaines années à venir, avec quelques rayons de soleil sur le visage.

 

  • At The Drive In, Interalia, BMG Records

interalia

Très grand moment du rock : le retour de At The Drive In, et de leur math rock effréné. L’album dépasse toutes les attentes des fans et est définitivement très bon. Les At the Drive In ont fait une scène remarquable à Rock en Seine à la fin de l’été (et remarquée par notre rédac’ chef Jérôme !) et se préparent pour leur tournée et leur passage à l’Olympia, le 28 février prochain.

A écouter : pour tout déchirer.

 

  • Bad Breeding, Divide,7K ! / La Vida Es un Mus

divide

Du punk garage brut, les anglais de Bad Breeding ne cessent de nous faire transpirer, et nous présentent un album sulfureux et lourd. Véritable coup de fouet pour commencer l’année en pogos.

A écouter : pour tout lâcher avant le 31…ou la nuit du 31, et laisser cette année derrière soi.

 

  • Bonnie Lie, Plane Crash, Icons Creating Evil Art

bonnie li

Bonne Li est une artiste impressionnante. Sa voix est fascinante et collabore sur la techno noire de son acolyte Elia M. Nappes sombres, mélodies profondes et rythmes hypnotiques, cet album est le fruit d’un duo à l’unisson.

A écouter : dans son bain moussant, quand il fait -3 dehors.

 

  • The Apartments, Fête foraine, Microcultures

the-apartments-fete-foraine

Réédition de 1996, Fête foraine est une rareté et un bijou de folk pop unique, publié un peu dans l’ombre de la belle carrière de Peter Milton Walsh. Intimiste, belle à en crever, timide, la voix fragile de Peter Milton Walsh, discrètement accompagnée par une guitare et un piano nous emmène au bout de la nuit.

A écouter : durant l’insomnie qui débutera 2018 et tracera vos grands projets pour cette belle année.

Dans le dossier :<< Top 2017 de AlechinskyMatthieu’s TOP 2017 (non hiérarchisé) >>
Share