TOM

Mystérieuse attirance pour une musique non moins étrange et décalée.

Nous avions déjà beaucoup aimé un premier EP, intitulé Small Disasters.

En voici un second : Playing in the Night.

TOM and His Computer playing in the night EP

Comment dire ? Ce sont les mêmes ambiances brumeuses et attirantes, bizarres et attachantes qui y règnent. Si vous aviez aimé le premier vous adorerez le second.

Les sons sont un peu similaires mais la veine est creusée et l’écoute des nouveaux titres tel ce « Eighty Four » avec une belle voix féminine (elfe ? apparition ? vampire ?) est hypnotique.

Le mot est lâché : c’est bien un petit envoûtement que le barbu et ses machines nous font subir, pour le plus grand plaisir de l’auteur de ces lignes. Il est possible d’écouter en boucle cet EP de 5 titres et de se sentir ailleurs, prêt à rejoindre le musicien dans un monde inconnu. Dormir à l’Hanoi Golden Rice Hotel ? Pourquoi pas… et attendre que des fantômes surgissent des murs, sûrement aussi !

Nappes de synthés, rythmiques sautillantes, atmosphères avec des gueules d’atmosphères : totale mise en scène sonore, très originale et réussie.

Résumé de cette chronique courte et enthousiaste :

Encore merci au label de Hambourg HFN/In My Room de m’envoyer des belles choses que chaque lecteur de Songazine peut apprécier !

Ici on aime ce qui sort des sentiers battus et avec Tom and His Computer, vous êtes servis.

Jérôme « colorminded » V.

PS : il sera en première partie du fort bon Trentemøller le 31 janvier à l’Elysée Montmartre !!

 

Share