Simple_Minds_Credit_Dean-Chalkley_

Walk Between Worlds c’est le nom de l’album, l’artwork est ultra soigné. Les Simple Minds ? Ce n’est pas n’importe qui et ce groupe fait partie de ceux qui ont marqué de leur empreinte le post-punk, voire notre discothèque idéale. Pour moi, ils comptent énormément. C’est fréquemment terrible, cette épreuve d’écouter un nouvel album de musiciens qui ont produit des chansons mythiques de votre … jeunesse. Elle est un peu loin, la vôtre et la leur aussi, nul doute là-dessus ! Certains se vautrent, se plantent, car la volonté de durer est plus forte que tout. Rares sont ceux qui ont conservé un peu de la flamme initiale. Soyons francs, moult rockers aux tempes grises ne produisent plus que du très vite jetable… Je glisse le CD dans le lecteur et avec un peu de crainte + beaucoup de souvenirs, j’écoute les pistes une à une.

simple-minds-walk-between-worlds

Aloooors ?

NB : Si vous lisez cette chronique, connaissant l’esprit éditorial de Songazine, vous vous doutez qu’il peut y avoir de la lumière au bout du tunnel, non ? Agréable surprise d’hiver, car dès la deuxième piste, je suis détendu et je retrouve ce qui fait la beauté et la singularité de leur son. La voix de Jim Kerr, la guitare puissante de Charlie Burchill, les synthés poussés loin et nappant l’ensemble, les rythmiques puissantes, voilà qui fonctionne à merveille. Leur sauce d’aujourd’hui est davantage féminine (chœurs et voix additionnelles), très ample, mais force est de constater que ce sont de belles chansons. Il y a de l’ampleur, de l’élégance et une superbe production dans l’album Walk Between Worlds. Il en ressort aussi ce léger je-ne-sais-quoi de mystère brumeux et de romantisme propre aux écossais.

Si vous me coincez « entre quatre zyeux », je ne vous dirai pas que mon cœur et mon âme sont marqués au fer rouge. En toute sincérité, je vous répéterai avec le sourire que mon estime pour eux est inoxydable. Bonus : l’idée de les revoir en concert me titille. Cet album mérite d’être écouté et réécouté, on se mettra les mélodies et les refrains en tête… et dans la setlist d’un live les nouvelles chansons seront un plaisir à entendre. Les Simple Minds, oui, sont excellents sur scène, petit rappel ! Ne pas se tromper, ils sont parmi les meilleurs, juste pour dire…Bien entendu, on voudra sa part de nostalgie avec les grands succès, mais mission accomplie dans la livraison d’idées et de créations 2018. Ils sont bien Alive and Kicking, nos amis de Glasgow, et 40 ans d’amitié, ça va se fêter.

Jérôme « sense of fidelity » V.

 

Share