laurent-gallo

L’heure est aux économies. Les budgets sont coupés. Les subventions en berne. Le débit ronge le crédit à la vitesse du tigre croquant l’agneau. Le découvert bancaire est au grand jour et les agios font plus de petits que des lapins ayant dévoré une boîte de Viagra.

Alors, côté zikmu, il faudrait trouver des solutions pour faire au mieux, pas gâcher et maximiser les dépenses. Notre porte-monnaie doit bailler peu et serrer les dents : ce n’est plus une moule marinière en cocotte-minute, mais un bénitier buté.

J’ai une solution : le one-man band !

Economique, impactante, sympathique et peu encombrante, cette solution mono-personnel consomme peu et ne nécessite qu’une fiche de paie. Amusant, non ? Vous avez déjà causé de Bloodshot Bill, du Reverend Beatman et même de Chicken Diamond, ce lorrain rugueux en harmonies mais sympathique au contact… ce qui est déjà bien mais il ne faut pas relâcher votre attention : quand je vois des groupes avec des sections de cuivres, des percussions, des cordes, voire des choristes, je dis halte-là. Gabegie !

Aujourd’hui, dans cette louable catégorie de musicien (sans « s », quel excès), je voulais vous signaler l’excellent RING, qui a sorti deux disques. Vous voudrez bien le notifier à vos lecteurs. Homme qui fait tout, armé de guitare, amplis et samples, voici un exemple d’autoentrepreneur et de navigateur solitaire.

Live Nude Girls : assez rock, râpeux et fort en guitares, qui est tonique et électrique, genre bar enfumé et whisky à jeun le matin (4 titres, pas d’abus, made in 2014). Pas de fioritures.

ring-live-nude-girls

Et là, tout récemment : Still Life, encore 4 chansons dont une échappée onirique (I need your love) et un « mémorial » à base de samples de voix, nous rappelant la terrible soirée des attentats du 13 novembre 2015.  Pour acheter ? C’est ici, et 7€, c’est un investissement modeste, tout à fait dans l’air du temps.

ring-still-life

Foch (le Maréchal, pas l’avenue) disait « pour prendre la bonne décision il faut être un nombre impair et trois c’est déjà trop.

Moi- tout seul- je vous affirme que RING est un artiste, à écouter et à partager.

Bisou unique,

Un lecteur monophonique qui joue à UNO sans partenaire.

 

Share