Larme Blanche 740

A un moment cela va partir dans tous les sens, exploser grave, se mettre à rougeoyer, tournoyer, pétarader. L’Histoire va se remettre à bouger, non ?

Oppression, répression, télévision, fabrique du crétin digital.

La Vox populi s’est parée de jaune mais on a remis le couvercle sur la cocotte pour mieux la faire mijoter. Plus de transports à Paris depuis trois semaines, mais la sinistre part faire la bombe à Marrakech. Dans les mers, plus de plastoques que de petits phoques, plus de déchets que de brochets. L’huile de palme comme lubrizol pour mieux fuk-ushimer les terriens d’Est en Ouest. Le dernier chat sauvage va recevoir sa volée de plomb d’un chasseur de selfies.

Cramer les forêts, s’évader fiscal-fécal, arroser à la sauce mépris-lacrymo les grondements de la foule encore timide, la recette fera long feu. 99 degrés quasiment, la vapeur gonfle et les yeux rouges passent au violet.

En attendant 1789 au carré, la bande son est déjà prête et dispo chez Unknown Pleasure Records. Avant d’aller sur votre barricade de quartier, vous écouterez ces morceaux, de l’oreille valide qui vous restera.

Le prophète des barricades de 2021 ou plus tard se nomme LARME BLANCHE : en mode talk over sur des synthés froids comme le cœur d’un sénateur. Paroles sombres, lucides, sans concession comme un fonds de pension. Il aime quand le kick s’affole, et quand la basse résonne.

Larme Blanche

 Demain Est Mort, voilà le titre de son album, qui sortira le 20/01/2020 et plus tard des ruines fumantes de votre lecteur mp3, miraculeusement conservé en vous battant avec des zombies. Vous chanterez à tue-tête avec lui « viens avec moi dans la taïga », «sang pour sang coup pour coup je me ferai seppuku » . Lancer des pavés n’aura jamais semblé aussi amusant.

Vous atteindrez aussi, entre deux émeutes, avec lui des paradis artificiels avec une Overdose D’Epicure.

Vous rôderez dans Paris La Nuit, la mort, le crack et l’ennui seront là, gluants et corrosifs.

Vous avancerez à 88mph, pas de besoin de voiture, on vivra dans le futur !

Alors, vous vous en souviendrez, quand tout aura pété ?

Jérôme « doom and gloom ce matin » V.

 

Share