header_about

coup-de-coeur-du-mois-2017

En janvier, c’est Infiné !

Article #1

Interview Yannick Matray et Alexandre Cazac.

Ce n’est pas un hasard si nous démarrons notre grande série 2017 des coups de cœur par un mois consacré au label Infiné Music. Il fête ses 10 ans et Songazine souhaite aussi participer à ce bel anniversaire. 40 albums, 100 singles, cela devient monumental, en restant toujours dans la lignée de leur belle devise « easy music for the hard to please » ;

Ceux qui nous lisent savent que nous parlons très régulièrement des artistes de leur écurie. Voir leur site, ici et la liste des merveilles sonores qui s’y trouve…

Rencontrer dans leur coin du XVIII ème arrondissement parisien les deux fondateurs du label est un plaisir et inaugure ce dossier. Suivez bien les posts qui viendront tout au long de janvier et repérez notre logo spécifique !

****

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Indépendance… voilà bien ce que l’équipe du label cherche à défendre depuis 10 ans. Lesquelles 10 années ont passé à la vitesse de l’éclair selon les deux pionniers. Et l’autre caractéristique forte qu’ils me livrent est l’esprit de famille qu’ils entretiennent avec leur équipe et surtout avec leurs artistes. Seuls trois d’entre eux ont quitté le navire mais d’autres vont voir publier un troisième voire un quatrième album. Semper Fi ?

Même les stagiaires (20 en tout) ont gardé des liens avec la maison de la rue André Messager, travaillent presque tous dans le milieu et ce sont eux qui ont choisi la liste de la grandiose et luxuriante compilation Infiné 10 (Tomorrow sounds better with you). NB : nous vous recommandons fortement de participer au crowdfunding ULULE pour éditer un vinyle (collector absolu).

Que du bon, que du beau, c’est dit, c’est souligné en ces lignes.

infine-og

Nous évoquons la difficulté de percer, d’exister, d’exporter, de se faire entendre quand on est français et spécialisé dans une musique exigeante, mais il me semble que la détermination exprimée par Yannick Matray et Alexandre Cazac est trempée dans un métal inoxydable. Bien sûr, les « relais de croissance » sont plus nombreux en Allemagne ou en Angleterre, bien sûr l’hexagone a peut-être raté le coche avec Deezer qui n’a pas décollé à temps. Bien sûr, certains sites de streaming ne proposent pas de sélection pointue, mais il reste des fenêtres de tir, comme les équipes d’I-tunes France qui sont ici saluées pour leurs choix où les artistes Infiné peuvent exister.

De plus, le label a été soutenu par France Inter (Didier Varrod), la noble maison FIP, Libération, Télérama Trax, Tsugi et des webzines curieux -comme le nôtre !-

Les célébrations pour les 10 ans vont être nombreuses, nous y reviendrons, comme sur le sujet des sorties.

Alors, qu’est ce qui fait pousser un label au final ? Une accumulation de frustration, la curiosité jamais satisfaite, une somme de talents ou des rencontres extraordinaires avec des artistes ?

Pour Infiné, on dira que c’est un peu tout cela et Songazine est fier de vous faire partager leurs découvertes.

Alors, suivez cette étoile, cocher, elle brille au firmament et le ciel n’a pas de limite.

Jérôme « Jules Joffrin » V.

PS : artistes Infiné chroniqués sur Songazine (retrouvez les par mots clés)

Compilations Explorer

Bachar Mar-Khalifé

Aufgang

Murcof x Wagner

Pedro Soler + Gaspar Claus

Bruce Brubaker

Rone

Gordon

Carl Craig

Cubenx

Almeeva

Arandel

 

Share