JAIN

parce qu’on aime l’écouter, la réécouter pour se doter du pouvoir euphorisant, vitaminé et cosmopolite de son premier album Zanaka (Columbia Records, 2015)

Jain 2

parce qu’on a besoin de couleurs beaucoup moins grises que sous le soleil là où le ciel est en larmes et le soleil en berne sur les nuages

 

parce qu’on veut l’entendre nous propulser dans l’évasion de sons et paroles exotiques, « Makeba » ça pop, ça groove, ça etcetera

 

parce qu’elle fait voyager nos sur-places accoustiques avec son expérience de glotte-trotteuse née

 

parce qu’elle rivalise avec les gros moyens américains mainstream comme Kendrick Lamar entre autres aux récompenses très triées sur le volet fermé des Grammy Awards 2018 aux Etats Unis et qu’elle gagne l’intérêt et le respect

 

parce qu’elle porte bien la petite robe noire au col blanc ou vice versa !

 

parce qu’elle fait de succulents clip vidéos qui mettent en appétit qu’on ait l’âge des cassettes ou des MP3

 

et que Jain on en reparlera en musique et en chronique pour son deuxième album en préparation.

Vanessa MdbS

 

 

 

 

Share