Parlor Snakes Promo Shoot. Pantin, France. November 20, 2018.

Certains groupes ont un jour une chronique sur notre site, d’autres en ont régulièrement (parce qu’on les suit et on les aime, pardi).

Parlor Snakes fait partie de la deuxième catégorie.

Tout récemment, Monia, stagiaire journaliste chez nous, donnait avec son enthousiasme son impression (positive) sur leur dernier album, Disaster Serenades.

Avant, ce furent Thomas M., maintenant grand patron de bar à Paname, ou votre serviteur qui écrivirent à leur sujet, sans compter l’organisation d’un concert avec eux au Supersonic il y a trois ans. On a du vécu, de l’histoire, du chemin ensemble.

Affiche- soirée Songazine 3 octobre 3016-web

Autant vous le dire directement, à force, nous avons lié amitié avec Eugénie, chanteuse, égérie, interprète flamboyante et Peter, guitariste, américain, talentueux et non moins lumineux. Notez que le nouvel album voit arriver… un nouveau bassiste et un nouveau batteur (excellents par ailleurs).

Good news ! L’écoute répétée de l’album tout chaud confirme notre fan attitude ! (release party a lieu le 8 octobre au Point FMR, on y sera).

NB : aveu au passage, si on avait été déçus, on aurait répondu avec diplomatie : hmmmm, ok , bon pas le temps, tu sais, etc.

PS_disaster_SD_DIGITAL

Parce que dans l’Hexagone, notre vivier de groupes qui tiennent le pavé en matière de vrai et bon rock ne sont pas légion…

Parce que le son, les riffs, la voix, l’ambiance, le style nous accrochent…

Parce que, tout expliquer tout le temps, toujours c’est impossible…

Parce que leurs concerts sincères et puissants dans des coins dits « perdus » de notre pays sont tous magnifiques (et les gens des coins perdus aussi, d’ailleurs)…

On vous dit, redit, écrit et réécrit que Parlor Snakes c’est grand, c’est fort, c’est réussi.

Une autre question ?

Jérôme « Get It On » V.

Share