hellfestfr2018.jpg-780x520

Cette année, le rédac chef de Songazine se jette à l’eau (pas bénite) et va vivre le Hellfest 2018, avec son ami Patrice C.

Oui, oui, car à force d’avoir entendu tant de (bonnes) choses sur le légendaire plus gros festival de Metal de l’hexagone, il est temps d’aller in situ se rendre compte de l’ambiance et des décibels à Clisson.

Et lecteurs ô occasionnels ou circonstanciels de Songazine, irez-vous écouter votre sélection de favoris parmi les 140 ++ groupes qui seront présents ?

Des énooooormes têtes d’affiche où l’on voit poindre Iron Maiden, aux petites formations enragées, des valeurs sûres aux commandos punks, vous aurez du hard, du death, du brutal, du symphonique, du vintage, du pas clair voire prog, mais surtout le plus terrifiant … avoir le choix !

SIX scènes, cela impressionne même sur le papier.

On à peine à imaginer la logistique et les équipes colossales qui travaillent sur un tel évènement.

Ce qui est promis, ce qui est attendu, c’est assurément de passer des moments pas comme les autres, au milieu d’un public de passionnés, de tordus, de marrants, de fêlés et de fans. Et avec un parfum général de convivialité, loin des très vieux clichés sur les amateurs de musiques … extrêmes.

Je me souviens d’une interview d’un gendarme de la région, ravi de ces festivaliers sans problème, mais pas autant que le viticulteur s’exprimant ensuite, ha ha. Ils ont soif ces participants du Hellfest, bigre !

Ce post est un hors-d’œuvre, car sur place, je vous promets que les 2 envoyés spéciaux vous enverront des photos, des anecdotes et des retours d’interviews.

Dans un mois, dans un mois !

Youhouuuu !

Jérôme « la voilà, la blanche hermine » V .

hellfest-2018-fr1

 

Share