affiche + texte + grandes flammes

Samedi 2 février avait lieu la release party de Métamorphoses, le nouvel album de l’Affaire Capucine, ce groupe magique dont on a déjà parlé ici du clip « Le Goût du Cœur ». Résumer ce spectacle de pure chanson française en utilisant des mots anglais serait une hérésie, mais zut, c’était un « fucking good vibes », un « feel wonderful show » (pardon, mais il fallait que ça sorte).

Il est temps de distribuer la joie, il est temps de décider de commencer une autre vie, de s’émerveiller en regardant la neige tomber parce qu’elle ne tombera peut être plus encore longtemps.
Il est temps de prendre du temps pour soi, et pourquoi pas en allant voir « l’homme qui métamorphose ».
Il est temps de commencer des collections en tous genres, à commencer par récupérer tous les jolis sourires qui croiseront votre chemin et qui répondront au vôtre.
Il est temps de valser, tourner, tourbillonner, pirouetter, danser comme si c’était la première et la dernière fois.
Il est temps de vivre nos idéaux, de choisir au hasard un nom et une adresse dans l’annuaire et d’envoyer une lettre à un inconnu. Parce qu’il est temps de se reconnecter à l’humain, de dire bonjour à son voisin, pour retrouver enfin le goût du cœur. Pur, authentique.
Il est temps de poétiser la vie et d’entrer dans le cercle vertueux de la positivité.
Il est temps de « réveiller les rues » en les habillant de mille couleurs chatoyantes, qui raviront les petits comme les grands.
Il est temps d’accepter qu’on a tous été enfants et nous laisser transporter par des contes modernes.

Il est temps de suivre des yeux les poissons volants, et de courir après les papillons, non pas pour les attraper, non. Seulement pour profiter au maximum de leur liberté.

Il est temps de vous créer un levier de bonheur et d’aller voir ce spectacle de l’Affaire Capucine.

Violette, comme sortie de sa chrysalide

 

Share