Cherry-Glazerr

Une fois encore, une fois encore, ça a marché.

Quand tu écoutes un disque et que tu l’aimes dès les premières notes.

Quand tu es fan de la voix de la chanteuse.

Quand tu regardes la pochette plusieurs fois.

Quand tu mets le son de ton mp3 plus fort dans le métro.

Quand tu souris en marchant dans le métro après avoir mis le son plus fort.

Quand tu fais replay pour une chanson.

Quand tu lis encore le titre d’une chanson dont tu viens de faire replay.

Quand tu as envie de la faire écouter à tes potes, cette chanson dont tu viens de faire replay et dont tu connais le titre maintenant.

Quand tu te dis « le rock c’est fort ».

Quand tu te dis « putain, j’adore le rock fort ».

Quand tu dis « mais oui, c’est trop bon, rien ne peut m’arriver quand j’écoute ça ! »

Quand tu écris la chronique du disque tout de suite.

Quand tu te dis « mais purée pourquoi les merdes musicales se vendent autant et ce que j’écoute là maintenant sera si peu vendu ? »

Quand tu te dis « mais en fait, wééé, je suis content que ce que j’écoute soit si peu vendu, que les c**** écoutent leurs merdes entre eux »

Quand tu te dis « la vie est belle, sans la musique, on aurait l’air de quoi ? »

Tu viens juste d’écouter 3 fois de suite le nouvel album de Cherry Glazerr, Stuffed and Ready.

Jérôme « à l’Est de l’Ohio » V.

cherry-glazerr-stuffed and ready

Share