JC SATAN - CENTAUR DESIRE

Cher Songazou,

Devant le Monde en déliquescence – citons sans exhaustivité : réchauffement climatique, retour de Berlusconi à la tête du gouvernement en Italie, intelligence artificielle (tous ces robots qui vont bientôt simultanément nous torcher le cul en nous proposant un smoothie, les deux n’étant pas incompatibles), armement des professeurs des écoles, sortie prochaine du double album blanc de Kenji Girac, questionnements et tutoriels improbables vus sur Internet, du genre ‘’Que pensez-vous des influenceurs fitness sur les réseaux sociaux ?’’ ou ‘’Comment se débarrasser de la mycose des ongles rapidement ?’’ -, j’ai pris hier soir deux décisions majeures, qui devraient infléchir drastiquement et durablement ma vie :

  1. M’inscrire à un stage de développement personnel sur le muscle du bien-être 

2. Assister prochainement à un concert de JC Satàn

Deux actes fondateurs de ma nouvelle vie qui, s’ils ne permettront pas de me sauver totalement du monde extérieur, embelliront mon monde intérieur. A la manière de Valérie Damidot, j’ai décidé de restaurer la beauté intérieure de mon âme : je vais garder les murs et la charpente mais colmater les fissures, reprendre les enduits et rafraîchir les papiers peints de mon cortex cérébral.

‘’I hate the world but I love my life’’ signait le street artist Patrice Poch, voilà qui résume bien la situation. Une signature à se tatouer sur l’avant-bras près de ‘’Micheline For Ever’’ en forme de coeur entouré de deux hirondelles qui feront le printemps. De Bourges ou d’ailleurs.

Reprenons en détail :

  1. Le développement personnel pour positiver sur le Monde :

https___cdn_evbuc_com_images_40707395_135482932008_1_original

  • Ça pourrait bien faire des économies d’échelle cette histoire d’armement des profs. Ça va permettre de fusionner les services de l’Education Nationale et de la Défense. Plus qu’un seul ministère au lieu de deux = moins d’impôts, plus de thunes, plus de pouvoir d’achat. CQFD (je fais court, on n’est pas dans l’analyse macroéconomique).
  • Berlusconi, c’est tout de même drôle de le voir faire les cornes sur une photo officielle du G7 ! Et puis, ‘’bunga bunga’’, c’est rigolo comme nom ! Et un chef de gouvernement qui a pour surnom ‘’Cavaliere’’, comme le nom du chanteur de The Lords Of Altamont, c’est plutôt rock’n’roll !
  • Rapport à la question sur l’impact des influenceurs, je tempère mon avis pour le moment et ne me prononcerai qu’à l’issue de la deuxième session de mon stage de développement personnel.
  • Pour ce qui est du gitan catalan, je précise d’emblée que je n’ai rien contre les gitans, que je trouve fort sympathiques depuis qu’ils squattent mon jardin en famille, ni contre la Catalogne puisque je supporte Puigdemont (tout autant que les régionalistes de Breizh Europa) et le FC Barcelone, mais beaucoup moins l’AS Perpignan à Aimé-Giral (faut pas déconner non plus!). Nonobstant ces précautions oratoires, pas facile tout de même d’être tolérant avec un mec qui, pour se faire connaître, met en ligne une vidéo dans laquelle il reprend un titre de Maître Gims. C’est même quasi-indéfendable ce genre d’affaire depuis la mort de Maître Vergès !
  • Après réflexion et avant d’attaquer la deuxième session du séminaire : pour ce qui est des influenceurs avec un reach de cinq millions ou moins, qu’ils soient de fitness, de beauté, culinaires ou de Nogent-le-Rotrou, force est de constater au final que je m’en cague !
  • Enfin, c’est beau et rare un ours polaire qui se balade en plein centre-ville de Melun. Ça permet de se remettre au running quand le mastodonte autrefois arctique, à la VO²Max honorable, te court au cul en râlant comme un mal léché (normal pour un ours). 450kg de barbaque au derrière, ça motive un végétarien comme moi à tutoyer les records régionaux de demi-fond sous peine de ne plus jamais déguster une pleine assiette de lasagnes au tofu, quinoa et sésame.

2. Assister à un concert de JC Satàn pour rendre votre vie meilleure :

En parlant de graines – putain la transition éculée à la Drucker ! -, il y en a des mauvaises (de graines) par ici. Je veux parler des oxymores bordelais de JC Satàn. Des ‘’Simpsons maléfiques ou la famille Adams’’ selon Jean-Baptiste Guillot, le boss du label Born Bad Records.

Energie primale, chaos live, défouloir ultime, tribal et jubilatoire, bruyants, brouillons, dans l’émotion et l’enthousiasme, à vif, en colère, avec cette capacité intacte à s’indigner, débordants et lumineux. Voilà comment nous pourrions les définir.

JC_Satan-20

Le groupe vient de sortir son cinquième album, ‘’Centaur Desire’’.

Pour Les Nuls en mythologie grecque, les centaures, mi-hommes, mi-chevaux, étaient brutaux et sauvages, se nourrissant de chair crue et se repaissant dans l’ivresse – du vin et des femmes -, ce qui les rendait redoutables à tous ceux qui croisaient leur chemin. Fin de l’instant wiki.

Contrairement aux autres représentants de son espèce, le centaure choisi par JC Satàn, Chiron, sûrement un condensé de Chirac et Choron (?), est immortel et réputé pour sa grande sagesse et ses nombreuses connaissances.

Selon Arthur (chant, guitare) : ‘’Un artiste doit toujours être meilleur en concert que sur disque. Sinon ça veut dire qu’il se fout de ta gueule’’.

Je m’en vais tout de go réserver mon billet pour voir s’il dit vrai et gagner en sagesse grâce à Chiron !

J.P. de Nogent-la-Bourboule

Concerts à venir : 23/03 Péniche Excelsior/Salle Jean Carmet @Allonnes (72) – 24/03 La Clef @Saint Germain-en-Laye (78) – 7/04 L’Antipode @Rennes (MJC Cleunay) – 11/04 La Maroquinerie @Paris (75) – 12/04 La Cave Aux Poètes @Roubaix (59) – 26/04 Le Bikini @Ramonville (31) – 19/05 Le Lieu Unique/L’usine LU @Nantes (44), dans le cadre du festival Wine Nat White Heat – 9/06 Espace Culturel André Malraux @Six Fours (83) – 15/06 Lo Bolegason @Castres (81).

 

Share