Guignol

Ah la vache ! L’été n’est pas fini que vous nous sautez au paf. A gauche (enfin, façon de parler…), à droite, au centre, chez les verdâtres et les rouges déteints, pouf, ils sont tous déjà à fond. Et moi, et moi, et moi ! Je suis làààààààà !

Et ça sort un livre (LOL, un livre ?), ça fait son petit discours, son édito dans Libé, un speech en Province (aka la France « profonde »), d’un air de premier communiant ; JE suis candidat en primeur prenant prémices de la première primaire qui viendra.

Mais on s’en tape de vous, bande de guignols. Ce sont les MEMES qu’avant et encore avant et encore plus tard. Le Burqui-nain et ses casseroles, Droit dans ses bottes made in Bdx (né exactement 9 jours après le bombardement d’Hiroshima, c’est vous dire s’il est neuf), Duflot Green-LOL, Montebourg et son MBA tout frais, j’en passe… genre Krokrokro Morizette qui adore le métro, v’là aussi Dupont-saignant, Méluch toutes ratiches dehors et j’en oublie déjà. On attend les stars : Monsieur Scooter, la bleue vert de gris Marine et une flopée des réservistes aigris.

Les MEMES que d’habitude, purée les MEMES. Mais qui va leur dire qu’ils nous foutent TOUS la nausée façon Jean-Paul S ? Et juin 2017, c’est dans DIX mois ! WTF ???

On a une envie furieuse de mettre tous ces guignols dans un vaisseau spatial sans retour, fermer la porte et appuyer sur le bouton « lancement » avec tous les doigts réunis. Ah oui, ou aurait mis un Post-it sur le hublot pour Alien qui dirait « mon pote le baveux, ceux-là tu les bouffes direct mais fais gaffe, ils pourraient te sauter à la gueule plus vite qu’un œuf à surprise comme tu sais les pondre »

Moi je vous le dis, mon candidat il est beau, il est propre, il n’a pas de taches, son genre c’est l’immaculé, le neigeux, le pur et l’absolu.

Il s’appelle BLANC, je vais voter pour lui si je me pointe encore une fois dans un isoloir, et croyez-moi, c’est pas un type emmerdant. Juste le soldat inconnu et le roi des losers.

Jérôme « déjà trop deg’ » V.

Share