Photo de couv

Chaque année, on ne l’attend plus qu’il est déjà là : Halloween pare les feuilles à tomber de ses couleurs iconiques oranges, jaunes et 50 nuances de citrouilles et autres courges ornant les jardins ou étals….

Attention, certaines images qui suivent sont susceptibles de choquer et c’est fait exprès donc inoffensif sauf si on les prend au sérieux.

Devil punk rock fingers

Vous semblez zapper ces images terrifiques qui firent que ces fêtes zombiques prennent autant de la place dans le cœur des magasins en quête de chiffres, d’affaires et de monstrueuses préparations…..la courge est à la fête, il n’y a pas si longtemps c’était la courgette….Vous n’avez pas idée de faire un spécial SongHazlloween avec tout plein de vinyles toiles d’araignées ou de doigts de sorcières sur le clavier….ça crépite, ça grésille et voici que je vous envoie quelques pépites de chocolat sonores enrobées de poussière et de passé :

Tout d’abord, Michael Jackson, un des pionniers en matière de vidéoclips dansants et palpitations en tout genre avec son album Thriller (1982) d’or, platine et diamant c’est palpitant hein…

Le temps passant au clair de pleine lune, on se souvient du Fais de beaux rêves Sweet Dreams (Are Made of This, 1994) mais pas cette nuit là, repris d’Eurythmics par un Marilyn Manson qui récidivera quelques années plus tard à n’en plus finir, sur son This is Halloween (reprise en 2006 pour une réédition de la BO du film, L’Etrange NoËl de Monsieur Jack) à en perdre l’usage des paupières.

Marilyn Manson

Ça tombe bien comme on ne peut pas fermer l’oreille comme on peut fermer l’œil, sans se faire de film, les bandes couvrant les momies muent en bandes originales étirable comme l’entêtante Halloween de John Carpenter au temps jadis ça pique, ça coupe, ça découpe mais c’est dans la mémoire collective…..depuis 1978, 40 ans cette année !

1978 HALLOWEEN

Ou alors si on veut du kitsch excentrique indémodable, du déguisement à succès, du connu à faire connaître, le Time Warp de The Rocky Horror Picture Show (comédie musicale américaine, 1975) vient en tête remis au goût du jour par la récente adaptation en série.

images-1

Oh la la ok beaucoup d’américains là dans cette playlist me direz-vous mais pas que avec l’embrasement du cœur des allemands de Rammstein et leur Mein herz brennt (2012) la ferveur gagne tout le monde ou presque.

Rammstein

Rien ne vaut une séance de vidage de citrouille garnie à la sauce musicale piquante pour la sculpter en face à face avec la réalité d’une tradition qui se perdrait si rien n’était fait pour la garder et là on peut se lâcher donc tout est à réinventer…..à faire bouillir dans la marmite de sorcellerie féerique

 

Plus ou moins….le nombre de fois où ouvrant ma porte en pleine musique battante j’ai sciemment refusé de donner des ‘‘bonpasbons’’ à des enfants pour ne pas me rendre complice du diabète grandissant envahissant aussi les bouches de caries noircies aux sucreries en tout genre……eh bien j’en récolte à présent les sorts, essor d’une poussée de merchandising qui ferait presque oublier la racine romaine et celte de cette très ancienne fête avec pour détonateur commun le 31 octobre prochain, la Toussaint et bien plus si trouille il y a…..

Alors cher Songazine, merci de continuer à être libre et montrer autre chose que l’uniforme, l’hyper-médiatisé même si on aime cela aussi parfois j’avoue, pour l’automne musical lorsque Les feuilles mortes « se ramassent à la pelle » (ndlr. écrite par Jacques Prévert en 1945, chantée par Yves Montand etc. et figurant au répertoire de grands chanteurs américains entre autres sous le titre Autumn Leaves).

Bon et effrayant Halloween,

Miss Vent Des Bois Maur

 

Share