Ile ou elle

en mode vacances, se désintoxiquant du numérique à outrance ambiant après une phase de ‘‘binge web surfing’’ j’expérimente enfin le ‘‘binge listening’’,

Meditate on sounds of Nature

du silence ou du bruit des vagues et de tout ce qui passe à proximité de mes oreilles au gré du hasard et de la coordination des possibles y compris de styles musicaux auxquels je n’aurais pas pensé. Je vous écris sans plus trop vous lire pour mieux revenir après coup de soleil. Il paraît que l’envoi de cartes postales est totalement ‘‘has been’’ et à obsolescence directe non écologique, relégué au rang du papier à découpe de bois massif…..paradoxe on continue à en exposer c’est pour cela qu’une bonne petite chronique de derrière les fagots loin du BBQ à 40°C et plus caniculaire passé de la quasi totalité de la France apparaît comme idéal.

Ile ou elle

En guise de signe d’existence je poste cette chro-courrier des lecteurs-listeners etc. par jeu et afin d’exulter ce lâcher-prise de courant pour plonger dans le luxe, le calme de l’infini bi-coloré bleu-vert et la volupté du marin déconnecté. Avec les embruns discrets et relaxants et les nuages semi-fibre cotonneux réapparaissant ça et là afin d’occulter le soleil d’aplomb avec modération. Néanmoins je préfère me consumer pour des airs sonores plutôt que brûler selon les lignes de démarcation d’un deux pièces.

Cygne d'existence

Voilà j’espère que vous passez de bonnes vacances aux bons soins et sons de la nature prédominant les bruits des activités humaines et que vous ne tarirez pas trop vos teints par l’exposition excessivement oisive aux rayons UVABCDEFGHIJK……sans protection……

Aller essayez de lâcher quand même l’écran total qui rythme pas mal vos vies pour interagir avec le réel et l’artisanat naturel.

wet and sea…..live and let die !

Votre obligée au teint plus trop laiteux mais heureux,

Vanua  4.0

 

 

 

 

Share