Volin-Cimes-cover

Volin est un groupe de pop-rock originaire de Montpellier qui puise ses influences dans la scène indé britannique (Radiohead, Grizzly Bear). Dans la lignée de Feu! Chatterton, le groupe fait la part belle aux textes en français, tout en développant une musique d’une grande richesse pour les sublimer.

L’album Cimes, 11 titres aux reliefs bien marqués, frappe d’entrée de jeu par son esthétisme.

On entre dans cet univers singulier sur des nappes planantes au clavier, une voix douce et son écho nous enjoignent à prendre un radeau pour Descendre en soi, invitation à l’introspection.

« Nous trouverons la force, les terres vierges pour y bâtir ce royaume, y cueillir les blés ».

Après avoir creusé bien bas à l’intérieur de nous, on atteint ces fameuses Cimes pour observer avec Volin le monde avec distance et poésie, mais toujours sans arrogance. Ce titre brillant aux accents rock nous réchauffe instantanément le cœur et nous propulse au sommet d’un arbre fruitier odorant au milieu d’un verger.

Le contrasté Qui va là ? montre toute l’étendue des influences de Volin : ce titre assez jazz se termine de manière surprenante, en un court moment d’apothéose rock. Un nouveau sommet atteint, et cette impression de n’en pas finir d’être étonnés par ce qu’on découvre ensuite.

Comme on s’allège autant que possible pour attaquer l’ascension d’une montagne, le trio de Montpellier semble avoir fait le choix d’épurer ses textes. Volin aborde les thèmes du temps passé ou à venir (Hier et son long instrumental final qui se termine en une seule note continue, comme la ligne plate d’un électrocardiogramme ; Petit à Petit), du mouvement (L’élan, Partir et Entre deux rives – ballade folk absolument sublime qui s’ouvre sur deux voix superposées,  évoquant dès les premières secondes d’écoute les reflets du soleil qui miroitent dans un cours d’eau, le couvrant de millions de paillettes) et du besoin de ralentir (Blanc, Cimes). Les textes comme les musiques sont enrobés de coton, sans amertume, plongeant l’auditeur entre mélancolie et incandescence.

Ce nouvel album de Volin sort le 28 février 2020.

C’est original, c’est enivrant, c’est classieux : avec Cimes, Volin fait réellement prendre de l’altitude au rock hexagonal.

Violette, « et si on jouait à chat perché ? »

 

Share