Tenebres

Songazine vous a initié au garage breton avec des groupes comme Kaviar Special, The Madcaps, Combomatix. Aujourd’hui, nous allons à Rennes où un groupe de synth-cold wave sévit. Il se nomme Tenebres. Il sort son premier EP, Divine Positionning System, vendredi 18 mars.

Que s’abattent les ténèbres dans vos oreilles ! s’exclame Songazine avec un rire démoniaque. Fin de la parenthèse « folie » de l’auteur. Reprenons une chronique normale. La formation nous offre une première œuvre envoûtante, froide où l’obscurité règne de façon majestueuse et sereine. DPS ouvre le bal à grand renfort d’orgue solennel. Une voix caverneuse venue des profondeurs, gardienne du monde de Tenebres, vous y invite à pénétrer.  Puis, une autre se lance, contemplative, hypnotique. Elle vous guide et ordonne de fermer les yeux. On se croirait dans une séance de spiritisme musical. D’ailleurs  au moment des deux minutes de la chanson, on peut entendre les hurlements d’un fantôme.  Enfin, le chant vous annonce… que vous dormez. A partir de là, vous entrez dans un tourbillon qui vous absorbe vers cet univers, matérialisé par ce moment où le rythme s’accélère avec un solo de guitare, en guise de passeur. On enchaîne, ensuite, avec Sonic Life, où le son de la basse lourde et l’effet acidulé de la gratte nous rappelle tout de suite un Joy Division et leur influence eighties. Petite note d’originalité, l’emploi du saxophone au début et au final de la chanson.  Flu est un titre transporté par la voix spectrale de la chanteuse du groupe, Mathilde. La seule artiste féminine parmi les cinq musiciens qui constituent Tenebres. On y retrouve  les initiateurs de ce projet, Benjamin (chant/clavier/percussions), David (guitare/clavier), Nicolas à la basse, puis Fanch à la batterie. Summer’14 est une balade où on se laisse bercer par la cadence lente et les riffs acides de la guitare. Les deux dernières : Shizophobia et River nous arrachent de notre torpeur et nous ramènent dans une mélodie radieuse marquée par un côté pop aux niveaux des instruments.

Ténèbres

Au final, Divine Positionning System de Tenebres est un premier EP, plaisant à l’écoute. Songazine apprécie beaucoup le jeu de guitare et les nombreux soli qui ponctuent les six titres. Il serait intéressant de voir ce que donne sur niveau scène cette formation rennaise. Ils seront le 4 mai à Paris, à la Soirée Gonzaï Supersonic.

Thomas Monot

Bonus lien :

Sonic Life

Share