RES 2018 ambiance 2

Bon allez, soyons francs.

Côté presse et passionnés, ça bruisse et ça discute et personne ne fait « waow ». Le cru récolté est un peu léger, manque de corps.

Moins de monde, trop de rap, le show business puissant par son deuxième mot et Rock en Seine beaucoup moins par son premier.

Mais râler ou gémir n’est pas de mise, aux Marquises comme à Saint-Cloud.

La vie est belle, l’accueil est toujours formidable, la météo évite la pluie, on retrouve ses copains et puis si on n’est pas content, hééééé bien on ne vient pas !

Une première journée un peu paresseuse !

Brèves et photos

Interview rapide des 4 Gothking, découverte atypique made in La CLEF Saint-Germain en Laye, on les reverra en live cette nuit…

itw GOTHKING RES 2018

Joli set de MNNQNS post-punk crédible avec la sève de la jeunesse et des références de choix. NB : jouer quand il fait soleil, expérience bizarre, non ?

MNNQNS Rock en Seine 2018 crédit C CRENEL

Flânerie dans le site, frites et kebab (allez, miam !, ce festival reste bien agréable pour boire et manger), en évitant le hippe-hoppe qui résonne à droite et à gauche.

kebab

Beaucoup de « stands » publicitaires, est-ce pertinent pour le marketing de ces grandes marques ? Un pneu, beaucoup ou à la folie ?

firestone-music

Hasard de découverte de l’électro cool et élégante de George Fitzgerald

Sophie + Live Liminanas

Sophie + Live Liminanas

Bonheur de cette journée 1, alors que la nuit tombe : The Liminanas ; haaaaa de la pop-rock avec une âme, un style vintage cinématographique, sincère et sans concessions, érudit et fort. Coup de cœur renouvelé ! 5 *, on a envie d’être leurs amis pour toujours.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Gothking en live, hmmm, énergie et chansons râpeuses, électro et minimalisme rageur, peut-être un peu trop pour mes oreilles…Et rentrer tôt, avant le final que l’on veut absolument éviter ce soir.

Bilan : mi-figue, mi-raisin, mais c’est du luxe de pouvoir faire la fine bouche ; on y retourne demain, y’ a encore des pépites !

RES 2018 ambiance

Jérôme « j’ai même aperçu Polanski en backstage » V.

 

Share