VDG generator

Peter Hammill, membre fondateur de Van Der Graaf Generator, pose son regard sur la vie et la société qui nous entoure. L’univers des thèmes abordés, tels l’amour, le temps, l’introspection et la religion sont évoqués et le miroir qu’il tend reflète ses convictions et la propre vision qu’il a, du monde qui nous entoure.

VAN DER GRAAF GENERATOR

Créé en 1967 par Peter Hammill, Van Der Graaf Generator, ne voit réellement le jour qu’en 1969 avec l’album « The Aerosol Grey Machine » avec Hugh Banton (orgue, claviers et Ellis, basse et Guy Evans batterie). Celui-ci à la dominance « rock psychédélique » ne sort exclusivement qu’aux Etats-Unis et a un succès restreint.  Le deuxième album, « The Least We Can do is Wave to Each Other » 1970, est enrichi par l’apport indispensable de David Jackson (saxophones et flûte traversière). » H to He, Who Am The Only One », sort la même année.  confirmant la direction définitive prise par le groupe. L’album qui suit en 1971, « Pawn Hearts », est vraiment un chef-d’œuvre d’inventivité qui marque l’apogée de la formation. Van der Graaf Generator aura produit, à ce jour, 14 albums.  Le dernier « Alt » date de 2012 et la sortie du prochain est prévue pour 2016.

Les incontournables du groupe

La traversée en solitaire

Peter Hammill mène, en parallèle, une longue carrière solo. Auteur-compositeur-interprète, chanteur, pianiste, guitariste, il réalise, majoritairement seul, tous ses enregistrements. Sa voix à la tessiture impressionnante, parfois à la limite de la rupture, est très caractéristique et ses arrangements vocaux sont exceptionnels. Sa musique a souvent été, à juste titre, assimilée au rock progressif, lors de ses albums avec le groupe, mais le début de sa carrière solo en 1971, atteste que ses créations solos, ne peuvent être réduites à une classification unique. Ses compositions nous apparaissent, tour à tour, mélodiques, complexes, et parfois totalement expérimentales.

Peter Hammill a produit, à ce jour, 36 albums, de « Fool’s Mate » 1971, au dernier en date : » All that might have been » 2014 ». Il a, en outre, publié 2 recueils de chansons, poèmes et nouvelles « Killers, Angels and Refugees (Charisma books 1974 et Mirrors, Dreams and Miracles Sofa sound 1982) ».

Les « Must « de Peter Hammill 

L’homme de l’ombre

Peter Hammill a toujours su maintenir son cap, contre vents et marées, en évoluant au fil du temps. Sa musique reste un gage de qualité au renouveau constant. Un homme, un groupe, une vision, à découvrir ou redécouvrir sans attendre.

Pierre Videcoq

PH

Share