Peter Bjorn and John

Peter, Bjorn et John étaient assis à une table, autour d’une bouteille d’eau, dans la cour intérieure de la Maroquinerie. Songazine les a rencontrés, juste avant leur concert annonciateur de leur dernier album, Breakin’ Point (10 juin).

Cinq ans se sont écoulés entre Gimme Some et leur retour musical. Peter nous parle de leurs sentiments : « Nous sommes très excités par la sortie de ce nouvel album. Mas, en même temps, nous avons une peur qui se mélange avec l’enthousiasme. Il y a cette angoisse de l’inconnu, va-t-il plaire au public ? Nous sommes à demi-heureux et à demi-terrifiés ! »

Breakin’ Point a provoqué une surprise dans nos oreilles, au niveau de la mélodie, mais aussi dans le format. Ils ont choisi la pop-music. Bjorn revient à l’origine de ce choix : «  Probablement depuis la sortie du dernier. Au début, on voulait créer un nouveau à la mode ZZ Top avec de grosses barbes, » plaisante-t-il. John poursuit la conversation : « On a voulu rechercher des sons nouveaux, pour que nos fans ne tombent pas dans une routine. Nous avons toujours eu cette idée de surprendre notre public. » Enfin, Peter :  » Nous nous sommes plus enfoncés dans ce terrain avec des mouvances disco. Avant, on mettait beaucoup d’expérimentales dans nos créations. Là, on s’est dit : « Allons dans un format plus court, pour que nos chansons deviennent plus accrocheuses. » On veut garder une maturité mais avec du dansant. »

Peter nous donne une comparaison : « Dans la musique pop, il y a du bon et du mauvais à prendre. Le premier est une mélodie recherchée avec des heures de travail derrière, style Michael Jackson. Ensuite tu as la deuxième option, là tu sens à l’écoute, que c’est rien de plus que du commercial et du bâclé. »

Dans leur site, on retrouve une playlist de morceaux, allant de Mike Oldfield, en passant par les Beatles, ABBA à The Weeknd. John : « Ce sont toutes nos influences qui nous ont donné les bonnes idées, les harmonies et les mélodies pour constituer cet album. Cela va de l’ancienne pop à la plus récente. »

Bjorn ajoute une petite nuance amusante : « jusqu’à  la hipster pop music ! » Peter reprend du sérieux : « Notre bibliothèque musicale s’est agrandie au fil des années. On arrive, maintenant, à piocher dans des sons pop sixties-seventies, qui englobent le disco, le rock, la funk… à celle d’aujourd’hui. Elle nous a permis d’inclure de nouveaux instruments dans nos sets. A force, nous allons devenir un vrai orchestre. »

Dans les vieux pots qu’on concocte la meilleure musique

Breakin’ Point a changé le plan des chansons du trio, John : « On veut que chaque chanson soit un single. En fait, cet album est un Best Of de Peter Bjorn and John couvrant nos cinq années d’absence. » Ce nouveau côté plus pop, leur a donné plus de recherches, plus de travaux, mais dans aucun cas, ils ont changé leur méthode de composition : « papier, crayon et guitare. » Peter explique : » Nous avons gardé ce même procédé depuis la formation du groupe. On sait se servir des ordinateurs, mais leur utilisation tuerait le groupe, l’inspiration et notre musique. » 

Peter Bjorn

The Best of Peter Bjorn and John de leurs cinq années d’absence

Ils ont gardé aussi, le même graphiste que pour Gimme Some, Jonas Torvestig. John décrit la symbolique derrière ce marteau à trois têtes : « Il symbolise nous trois en train de composer nos pop songs dans notre usine à Stockholm. On s’imagine dans nos habits de travail, partant tous les matins pour trouver une pépite pop. L’esthétique du dessin de Jonas rappelle notre musique colorée et joyeuse que nous avons essayé de composer. »

Cette absence n’a pas été une traversée du désert, mais plus des années créatives. Ils ont donné naissance à leur propre label, Ingrid Music Collective, en collaboration avec d’autres artistes suédois, comme Miike Snow et Lykke Li. Bjorn nous donne les grandes lignes : « Nous l’avons construit au retour de la tournée de Gimme Some. On s’était dit : « Pourquoi pas créer un collectif avec plusieurs musiciens, pour ainsi partager nos musiques et un studio en commun. C’est à partir de cette idée que nous avons crée ce collectif d’artistes avec en plus le label. » Pour info, David Lynch a signé chez eux un album The Big Dream qui fut « un grand succès, » sourit le trio.  John, pour finir, nous conseille d’écouter Amanda Bergman : « Elle est comme une amazone avec une voix en diamant tel un bijou. » God Dag ! 

Thomas Monot

*traduction du titre : Swedish Pop Song.

Bonus lien : 

Breakin Point 

Amanda Bergman

 

Share